prescrire.org > Rencontres-débats Prescrire > Rencontres-débats > Les Rencontres-débats Prescrire 2021 > Au programme des Rencontres-débats

Rencontres-débats

Les Rencontres-débats Prescrire 2021

Rencontres-débats Prescrire 2021
 

Rencontres-débat Prescrire Le 28 janvier 2021 se dérouleront les Rencontres-débats Prescrire, rediffusées ici en direct.
Soignants, patients, firmes, universitaires et pouvoirs publics pourront débattre et échanger autour de deux sujets d'actualité.
Au programme de la journée :

10h15 - 12h00 

"Mieux évaluer les interventions de santé pour mieux soigner, en situation d'incertitude"

L'épidémie de covid-19 a mis la santé au premier plan des préoccupations dans le monde en 2020. Maladie nouvelle, elle s'est développée sur fond de nombreuses incertitudes, dont certaines restent entières début 2021.

D'où des polémiques sans fin, dans les médias et sur les réseaux sociaux, sur l'intérêt des médicaments, des vaccins, du port du masque, des tests, du confinement, etc.

La question de l'évaluation des interventions de santé et des preuves sur lesquelles baser des décisions en situation d'incertitude est centrale dans le domaine de la médecine et des produits de santé, bien au-delà du simple exemple particulier de l'épidémie de covid-19.

Ce débat a pour but d'essayer de préciser le rôle et les attentes des différents acteurs du domaine de la santé (patients, soignants, firmes et pouvoir publics) concernant les produits et autres interventions de santé, dans la pratique quotidienne des décisions de soins. 

Autour des interventions de :

  • Caroline Izambert, directrice du plaidoyer, Aides
  • Mady Denantes, médecin généraliste
  • Alain Delgutte, pharmacien d’officine
  • Benoit De Germiny, responsable communication d’une firme pharmaceutique (Bioprojet)
  • Dominique Martin, ex directeur de l’Agence française du médicament (ANSM)

Animé par Perrine Vennetier, rédactrice en chef de "Que Choisir Santé"

12h00 - 14h00  Pause déjeunatoire

14h00 - 16h00

"Formation universitaire des soignants, indépendante et fiable, libre des influences"

L'épidémie de covid-19 a été l'occasion en France d'une utilisation fréquente de la notion de conflit d'intérêts dans les débats publics, les chaînes d'information en continu et sur les réseaux sociaux. Certains médecins ont instrumentalisé cette notion pour discréditer ceux qui critiquaient leurs travaux ou leurs avis. Certaines instrumentalisations et simplifications, tendant à faire croire que les liens d'intérêt seraient de la corruption pure et simple, que les conflits d'intérêts expliqueraient tout, sont venues en pratique affaiblir la notion de conflit d'intérêts, laquelle ne relève pas de la corruption mais d'influences psychologiques parfois subtiles et inconscientes.

Au-delà des caricatures apparues dans les débats autour de l'épidémie de covid-19, il existe bien des influences et des conflits d'intérêt dans le domaine de santé, indépendamment de toute corruption et de tout complot. La question des conflits d'intérêts et des influences qu'ils entraînent ont suscité de très nombreuses initiatives au cours des 15 dernières années, partout dans le monde, de la part des revues scientifiques, des législateurs, des autorités de santé, des instituts de recherche, des associations d'étudiants, des facultés des professionnels de santé, etc.

Ce débat a pour but d'essayer de préciser le rôle, les attentes et les propositions des différents acteurs du domaine de la santé pour garantir que les soignants soient formés libres d'influences commerciales, dans l'intérêt premier des patients. 

Autour des interventions de :

  • Le président de la conférence des doyens de facultés de médecine, Patrice Diot, Tours
  • Le doyen de la faculté de pharmacie de Paris, Jean-Louis Beaudeux
  • Marine Martin, patiente experte, Apesac
  • Matthieu Calafiore, médecin généraliste, directeur de département de médecine générale de Lille
  • Raphaël Dachicourt, premier vice-président de l’ISNAR-IMG

Animé par Armelle Grangé-Cabane, médecin généraliste, assistante au département de médecine générale de Paris-Descartes.

Informations sur l'évènement

  • Chaque débat sera diffusé en direct sur le site www.prescrire.org et sur le compte Facebook de Prescrire (@prescrire), avec la possibilité de poser des questions
Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter