prescrire.org > Covid-19 > Covid-19 > Vaccin covid-19 de la firme AstraZeneca : données épidémiologiques britanniques chez les personnes âgées, et données de pharmacovigilance utiles

Covid-19

Des informations fiables et utiles


Présentées par ordre chronologique inverse : Année 2021

Vaccin covid-19 de la firme AstraZeneca : données épidémiologiques britanniques chez les personnes âgées, et données de pharmacovigilance utiles

covid Dans l'actualité  Le vaccin covid-19 ChAdOx1-S commercialisé par la firme AstraZeneca a été autorisé sur la base d'essais cliniques comparatifs menés en 2020 qui ne permettaient pas d'évaluer son efficacité chez des personnes âgées. Début mars 2021, des résultats d'études épidémiologiques réalisées au Royaume-Uni par des agences de santé publique apportent des informations utiles sur l'efficacité de ce vaccin durant les semaines qui ont suivi la vaccination de personnes âgées en grand nombre. Les rapports de pharmacovigilance britannique, après administration d'une première dose de ce vaccin à 9,7 millions de personnes, ne montrent pas de signal particulier. (15 mars 2021)

Le vaccin covid-19 ChAdOx1-S (nommé aussi vaccin ChAdOx1 nCoV-19) à vecteur viral, commercialisé par la firme AstraZeneca, a été autorisé dans l'Union européenne fin janvier 2021. Nous avons présenté des données actualisées de son évaluation clinique fin février 2021 (lire > ICI). Ces données, issues principalement d'essais cliniques comparatifs réalisés chez des personnes pour la plupart âgées de moins de 55 ans, ne permettaient pas d'évaluer l'efficacité chez les personnes plus âgées.

Au Royaume-Uni, la campagne de vaccination covid-19 a débuté le 8 décembre 2020 avec le vaccin tozinaméran (Comirnaty°, des firmes Pfizer et BioNTech). Le vaccin covid-19 ChAdOx1-S y a été autorisé fin décembre 2020.

Les agences de santé publique Public Health Scotland et Public Health England ont mené des études épidémiologiques pour estimer l'efficacité de cette vaccination (1,2). Les résultats rendus publics début mars 2021 apportent des informations utiles sur l'efficacité des vaccins dans les semaines qui suivent la vaccination des personnes âgées. Ils sont de moindre niveau de preuves que des résultats d'essais randomisés, mais ils sont complémentaires.

En Écosse : à court terme, chez les personnes âgées de 65 ans ou plus, moins d'hospitalisations pour covid-19 après la vaccination. Les auteurs ont analysé une compilation de diverses bases de données de santé des 5,4 millions d'Écossais (99 % des habitants) (1). Il s'agissait notamment des données de vaccination, des données de santé collectées en médecine générale, des données des laboratoires de biologie médicale, des données hospitalières et des données du registre des décès. En Écosse, parmi les personnes vaccinées, la majorité des personnes âgées de plus de 70 ans ont reçu le vaccin covid-19 ChAdOx1-S, ainsi qu'environ 30 % des personnes âgées de 65 ans à 70 ans (1).

Les vaccinations prises en compte ont été effectuées entre le 8 décembre 2020 et le 15 février 2021. Durant cette période, 1,1 million de personnes ont reçu une première dose de vaccin (35 % de la population écossaise) (1). Les personnes dont l'infection par le coronavirus Sars-CoV-2 avait été confirmée avant le 8 décembre 2020 ont été exclues de l'analyse. Les personnes âgées de 65 ans à 79 ans représentaient 47 % des personnes vaccinées (et seulement 7 % des non vaccinées), et celles de 80 ans ou plus 18 % des personnes vaccinées (seulement 2 % des non vaccinées). Globalement, les personnes vaccinées étaient plus à risque de forme grave de covid-19 que les personnes non vaccinées, avec plus souvent des problèmes de santé considérés comme facteurs connus de forme grave.

Les hospitalisations pour covid-19 dans les 28 jours suivant un test PCR positif ont été analysées sur la période du 8 décembre 2020 au 15 février 2021, qui a été une vague épidémique en Écosse. Les auteurs ont comparé les taux d'hospitalisation pour covid-19 selon que les personnes avaient été vaccinées ou non, après prise en compte de divers facteurs tels que l'âge, le sexe, le statut socioéconomique, les facteurs de risque de forme grave, et aussi le nombre de tests PCR effectués (1).

Par rapport à la population des personnes non vaccinées, les taux d'hospitalisation pour covid-19 sont apparus nettement plus bas chez les personnes vaccinées avec une première dose de vaccin covid-19 ChAdOx1-S. L'écart relatif entre ces deux populations a augmenté avec le temps : il est passé d'environ 70 % (intervalle de confiance 95 % (IC95) : 63 % à 76 %) au cours de la 2e semaine après la vaccination, à environ 94 % (IC95 : 73 % à 99 %) au cours de la 5e semaine (1).

La même évolution a été observée avec une première dose de tozinaméran : par rapport à la population des personnes non vaccinées, l'écart relatif des taux d'hospitalisation est passé d'environ 38 % (IC95 : 28 % à 47 %) au cours de la 2e semaine après la vaccination à environ 85 % (IC95 : 76 % à 91 %) au cours de la 5e semaine (1). Chez les personnes âgées de 80 ans ou plus, avec une première dose de vaccin covid-19 ChAdOx1-S, l'écart entre les taux d'hospitalisation pour covid-19 est passé d'environ 67 % (IC95 : 59 % à 74 %) au cours de la 2e semaine après la vaccination à environ 81 % (IC95 : 65 % à 90 %) au cours de la 5e semaine, par rapport à la population des personnes non vaccinées.

Les personnes âgées de 65 ans à 79 ans ont été presque autant à être vaccinées avec le vaccin covid-19 ChAdOx1-S qu'avec le tozinaméran. Les résultats disponibles ne permettent pas de distinguer les effets respectifs de chacun des vaccins (1).

En Angleterre : moins d'hospitalisations pour covid-19 à court terme chez les personnes âgées de plus de 80 ans vaccinées. Une autre étude, de type cas/témoins, a porté sur les données d'environ 150 000 personnes âgées de 70 ans ou plus, ayant effectué hors hôpital au moins un test PCR en raison de symptômes de covid-19, et vivant en Angleterre (2).

L'efficacité vaccinale a été estimée en comparant le statut vaccinal des personnes avec symptômes ayant eu un résultat PCR positif (31 718 tests positifs pris en compte) à celui des personnes ayant les mêmes symptômes avec un résultat PCR négatif (62 728 tests négatifs pris en compte), après ajustement selon divers facteurs de confusion, semblables à ceux retenus dans l'étude écossaise. Au cours de la période étudiée, entre décembre 2020 et février 2021, la souche de coronavirus Sars-CoV-2 circulant avait été presque entièrement supplantée par le variant 20I/501Y.V1 (UK) (alias “variant anglais”).

Selon cette analyse, chez les personnes âgées de 70 ans et plus, par rapport aux personnes non vaccinées, la fréquence des maladies covid-19 symptomatiques a semblé notablement plus faible chez les personnes ayant reçu une première dose de vaccin covid-19 ChAdOx1-S depuis au moins 4 semaines. Dans cette étude, le recul a été trop court pour évaluer l'efficacité du vaccin au-delà de la 7e semaine avec une puissance statistique suffisante. Chez les personnes âgées de 80 ans et plus, la vaccination semble associée à un risque plus faible d'hospitalisation liée à une maladie covid-19 (2).

Bilan britannique des effets indésirables du vaccin covid-19 ChAdOx1-S. Mi-mars 2021, quelques cas de thromboses veineuses graves chez des patients ayant reçu le vaccin covid-19 ChAdOx1-S ont été rapportés en Europe. Les conclusions des investigations de ces cas pour déterminer ou écarter un éventuel rôle du vaccin n'ont pas été rendues publiques au 15 mars 2021. L'interprétation de ces données repose sur la prise en compte de la fréquence des thromboses graves en l'absence de vaccination, et pour chaque cas, d'une éventuelle maladie sous-jacente, de facteurs de risque, d'autre traitement causant des thromboses, etc.

Le vaccin covid-19 ChAdOx1-S a été largement utilisé au Royaume-Uni. Depuis le 5 février 2021, l'Agence britannique du médicament (MHRA) publie chaque semaine une synthèse actualisée des notifications d'événements indésirables survenus à la suite d'une vaccination covid-19, pour chacun des vaccins utilisés (3). Le dernier rapport date du 11 mars 2021, et porte sur l'état au 28 février des notifications d'événements indésirables après l'administration d'environ 10,7 millions de premières doses de vaccin tozinaméran de la firme BioNTech/Pfizer et environ 9,7 millions de premières doses de vaccin covid-19 ChAdOx1-S de la firme AstraZeneca (4).

Ce dernier rapport ne montre pas de signal particulier, et notamment pas de signal de thrombose ni d'embolie après vaccination par le vaccin covid-19 ChAdOx1-S. Par exemple, ont été recensés : 


  • dans la section "Troubles sanguins" 2 cas de coagulopathies et 35 cas de thrombocytopénies ;
  • dans la section "Troubles coronariens ischémiques" 67 cas dont 17 mortels ;
  • dans les sections thromboses et embolies, pulmonaires ou sans localisation précisée, 18 cas, dont 2 mortels ;
  • dans la section "Thromboses et embolies périphériques" 19 cas (5).

Dans les essais étayant l'autorisation de mise sur le marché, il n'était pas non plus apparu de signal de thromboses, qui ont été rares dans les groupes vaccinés et dans les groupes témoins (6,7).

Au 28 février 2021, les nombres de notifications en rapport avec un trouble thrombotique suivant une vaccination covid-19 étaient du même ordre de grandeur avec le vaccin tozinaméran et le vaccin covid-19 ChAdOx1-S (8).

L'Agence britannique a précisé dans son analyse du 11 mars 2021 qu'aucune des 275 morts notifiées après vaccination par le vaccin covid-19 ChAdOx1-S n'avait été imputée à la vaccination après analyse des données individuelles, et que les fréquences de cas isolés ou en série d'événements indésirables graves ne suggéraient pas un excès par rapport à la fréquence habituelle de ces événements sur une même période (4).

Après l'annonce de l'Agence danoise du médicament d'une mort par thrombose après vaccination par le vaccin covid-19 ChAdOx1-S, l'Agence européenne du médicament (EMA) a déclaré avoir connaissance, au 10 mars 2021, de 30 cas d'accidents thromboemboliques pour environ 5 millions de personnes ayant reçu ce vaccin dans l'Union européenne (9). Le 13 mars 2021, l'Agence française du médicament (ANSM) a aussi été rassurante, à partir de données tenant compte des lots utilisés (10).

En pratique. Ces données épidémiologiques après vaccination massive au Royaume-Uni, de fin 2020 à début 2021, montrent une réduction importante du risque de maladie covid-19 justifiant une hospitalisation, même chez les personnes âgées avec le vaccin covid-19 ChAdOx1-S de la firme AstraZeneca, et y compris en Angleterre où le variant dit anglais circulait largement. Malgré un niveau de preuves moindre que celui d'essais, ces résultats incitent à proposer ce vaccin aussi aux personnes âgées de plus de 65 ans, malgré les incertitudes inhérentes à l'absence de recul et à l'émergence possible de nouveaux variants. D'autre part, mi-mars 2021, les données de pharmacovigilance publiées sont cohérentes avec le profil d'effets indésirables esquissé à partir des essais comparatifs.

©Prescrire 15 mars 2021

Sources :

  1. Vasileiou E et coll. "Effectiveness of first dose of covid-19 vaccines against hospital admissions in Scotland: national prospective cohort study of 5.4 million people" 2 mars 2021 ; ssrn.com/abstract=3789264.
  2. Bernal JL et coll. "Early effectiveness of COVID-19 vaccination with BNT162b2 mRNA vaccine and ChAdOx1 adenovirus vector vaccine on symptomatic disease, hospitalisations and mortality in older adults in England" 2 mars 2021 ; doi.org/10.1101/2021.03.01.21252652.
  3. MHRA "Coronavirus (COVID-19) vaccine adverse reactions" 11 mars 2021. > ICI
  4. MHRA "Coronavirus vaccine - weekly summary of Yellow Card reporting" 11 mars 2021. > ICI
  5. MHRA "COVID-19 vaccine AstraZeneca analysis print. All UK spontaneous reports received between 4/01/21 and 28/02/21 for COVID-19 vaccine Oxford University/AstraZeneca" 9 mars 2021. > ICI
  6. MHRA "Public assessment report. Authorisation for temporary supply covid-19 vaccine AstraZeneca, solution for injection in multidose container covid-19 Vaccine (ChAdOx1-S [recombinant])" 22 février 2021.
  7. EMA "EPAR- COVID-19 Vaccine AstraZeneca" 29 janvier 2021.
  8. MHRA "COVID-19 mRNA Pfizer- BioNTech vaccine analysis print. All UK spontaneous reports received between 9/12/20 and 28/02/21 for mRNA Pfizer/BioNTech vaccine" 9 mars 2021. > ICI
  9. EMA "COVID-19 Vaccine AstraZeneca : PRAC investigating cases of thromboembolic events - vaccine's benefits currently still outweigh risks. Update" 11 mars 2021. > ICI
  10. ANSM "Point de situation sur le lot ABV5300 du vaccin AstraZeneca contre la covid-19" 13 mars 2021. > ICI


 > Tous les sujets "Dans l'actualité" 

Dans l'actualité, un service de l'Application Prescrire
Ce texte est également disponible dans la rubrique "Dans l'actualité" de l'Application Prescrire. > En savoir plus

Filet

Je m'abonne à Prescrire

 

Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter