prescrire.org > Covid-19 > Covid-19 > Association casirivimab + imdévimab (Ronapreve°) et maladie covid-19 débutante sans signe de gravité : peut-être utile chez des patients à risque élevé d'aggravation

Covid-19

Des informations fiables et utiles


Présentées par ordre chronologique inverse : Année 2021

Association casirivimab + imdévimab (Ronapreve°) et maladie covid-19 débutante sans signe de gravité : peut-être utile chez des patients à risque élevé d'aggravation

covid Covid-19  Le texte complet a été publié le 7 octobre 2021 dans la rubrique "Dans l'actualité" de l'Application Prescrire. Il est aussi accessible via le moteur de recherche de l'Application, et ICI.

Depuis avril 2021, l'association casirivimab + imdévimab (Ronapreve°) est autorisée en France, dans le cadre d'une procédure d'accès précoce, en traitement d'une maladie covid-19 débutante sans signe de gravité chez certains patients à risque élevé d'aggravation. Dans cette situation, quels sont les effets connus de cette association d'anticorps monoclonaux ?

Le casirivimab et l'imdévimab sont des anticorps monoclonaux dirigés contre la protéine S du virus Sars-CoV-2. Fin septembre 2021, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a préconisé l'association casirivimab + imdévimab (Ronapreve°) chez les patients atteints d'une maladie covid-19 sans signe initial de gravité, mais à risque élevé d'aggravation avec hospitalisation...

©Prescrire 1er novembre 2021

• Texte complet dans l'Application Prescrire, et ci-dessous : 

"Dans l'actualité - Association casirivimab + imdévimab (Ronapreve°) et maladie covid-19 débutante sans signe de gravité : peut-être utile chez des patients à risque élevé d'aggravation" Rev Prescrire 2021 ; 41 (457) : 807. Réservé aux abonnés.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Pour en savoir plus :


 Covid-19 
Des informations fiables
et utiles se trouvent
dans Prescrire
Accès libre


À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >