prescrire.org > Dans l'actualité > Dans l'actualité > Covid-19 et hydroxychloroquine : incertitudes et questions qui se posent

Dans l'actualité

Le service "Dans l'actualité" de l'Application Prescrire aide les abonnés à se reporter à des textes Prescrire en lien avec certains faits d'actualité, pour partager avec les patients une information utile et fiable sur le sujet.

Covid-19 et hydroxychloroquine : incertitudes et questions qui se posent

 Dans l'actualité  Des résultats d'un essai comparatif de l'hydroxychloroquine (Plaquénil°) chez 62 patients ont été publiés fin mars 2020. L'incertitude persistante après ces résultats incite à poursuivre les essais comparatifs en cours, et à continuer à être très prudent dans le maniement de l'hydroxychloroquine, vu ses dangers cardiaques, entre autres.

Des résultats d'un essai comparatif chinois de l'hydroxychloroquine (Plaquénil°) ont été publiés fin mars 2020 sur un site de publication avant relecture par des pairs (peer-review) (voir > ici) . Cet essai a comparé un traitement habituel du covid-19 versus l'ajout d'hydroxychloroquine. Le protocole décrit diffère de celui déposé dans le registre chinois des essais cliniques.

Cet essai a été mené chez 62 patients atteints de covid-19 (âgés en moyenne d'environ 45 ans), avec signe de pneumonie mais sans altération importante de leur saturation en oxygène. Au cours du suivi durant 6 jours, 4 patients ont eu une forme sévère de covid-19 dans le groupe témoin (traitement habituel) versus aucun dans le groupe avec ajout d'hydroxychloroquine (400 mg par jour pendant 5 jours) (absence de différence statistiquement significative). L'évolution des images radiologiques (scanner thoracique) a aussi paru meilleure dans le groupe hydroxychloroquine.

Toutefois des questions se posent :

  • des patients sont-ils morts en cours d'essai ?
  • la durée de suivi est-elle suffisante pour évaluer la mortalité étant donné la durée habituelle de la maladie ?
  • la durée de suivi est-elle suffisante pour évaluer les effets nocifs du traitement, alors que la demi-vie d'élimination de l'hydroxychloroquine varie de quelques jours à 2 mois, d'où par exemple une longue exposition à des interactions médicamenteuses qui contribuent à allonger l'intervalle QT de l'électrocardiogramme ?

D'autre part, une équipe française a rapporté quelques données (voir > ici) sur une série de patients traités par hydroxychloroquine (600 mg par jour) et azithromycine (500 mg le 1er jour, puis 250 mg par jour pendant 4 jours). Après 5 à 6 jours de traitement, la PCR était encore positive pour le SARS-CoV-2 dans les prélèvements nasopharyngés chez 8 des 10 patients étudiés. Chez 1 patient, le traitement a été arrêté au 4e jour en raison d'un allongement de l'intervalle QT de l'électrocardiogramme.

L'incertitude laissée par ces résultats, ajoutés à ceux d'un précédent essai ("Covid-19 et hydroxychloroquine : prudence" > ICI), incite à poursuivre les évaluations comparatives, et à continuer à être très prudent dans le maniement de l'hydroxychloroquine, vu ses dangers cardiaques, entre autres.

©Prescrire 2 avril 2020

Voir aussi :

  • "Covid-19 et hydroxychloroquine : prudence" (30 mars 2020) > ICI
  • "Covid-19 : porter attention aux patients prenant un médicament exposant à une immunodépression" (26 mars 2020) > ICI
  • "Covid-19 et essais de médicaments : que faire des premiers résultats d'évaluation ?" (23 mars 2020) > ICI
  • "Protéger les patients à risque de complications de covid-19 en situations de soin" (19 mars 2020) > ICI
  • "Épidémie d'infections respiratoires à coronavirus (covid-19) : quelques sources d'information" (27 février 2020) > ICI
  • "Grippe, coronavirus : principes de prévention des infections respiratoires" (4 février 2020) > ICI

Dans l'actualité, un service de l'Application PrescrireUne vue d'ensemble des effets indésirables de tel ou tel médicament
est disponible dans la section "profil d'effets indésirables" de la substance,
dans l'espace "Interactions Médicamenteuses"
de l'Application Prescrire.

  Pour bénéficier de l'Application Prescrire :
Je m'abonne à Prescrire avec son Application Je complète mon abonnement pour bénéficier de l'Application J'installe l'Application Prescrire


> Tous les sujets "Dans l'actualité", disponibles dans l'Application Prescrire

Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter

 

 

Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter