prescrire.org > Dans l'actualité > Dans l'actualité > Quelques repères pour le nettoyage et la désinfection des lieux de santé peut-être contaminés par le Sars-CoV-2

Dans l'actualité

Le service "Dans l'actualité" de l'Application Prescrire aide les abonnés à se reporter à des textes Prescrire en lien avec certains faits d'actualité, pour partager avec les patients une information utile et fiable sur le sujet.

Quelques repères pour le nettoyage et la désinfection des lieux de santé peut-être contaminés par le Sars-CoV-2

 Dans l'actualité  Des organismes de santé publique ont émis des recommandations pour le nettoyage et la désinfection des locaux dans lesquels ont été accueillies des personnes porteuses du virus Sars-Cov-2, à l'origine du covid-19. Même si l'effet sur la propagation du virus est incertain, ces sources fournissent quelques repères pour nettoyer et désinfecter des locaux peut-être contaminés.

Le Centre européen pour la prévention et le contrôle des maladies (ECDC), agence de santé publique de l'Union européenne, et le Haut conseil de la santé publique (HCSP) français ont émis des recommandations pour le nettoyage et la désinfection des locaux dans lesquels ont été accueillies des personnes porteuses ou peut-être porteuses du virus Sars-Cov-2, à l'origine du covid-19 (voir > ici et > ici). Même si l'effet des différentes mesures proposées sur la propagation du virus est incertain, ces sources, qui reprennent surtout des principes généraux d'hygiène de prévention de la transmission de maladies infectieuses (> pdf, réservé aux abonnés), fournissent quelques repères pour nettoyer et désinfecter des locaux peut-être contaminés.

Selon ces institutions, après le passage d'une personne porteuse ou peut-être porteuse du virus Sars-Cov-2, si possible :

  • commencer par aérer les locaux, sans créer de courant d'air ;
  • pour diminuer le risque de contamination d'une pièce à l'autre ou d'une surface à l'autre, commencer le nettoyage par les pièces supposées les moins contaminées vers les pièces les plus contaminées (entrée, accueil, puis salles d'attentes, bureau, pour terminer par les lieux d'examens et les sanitaires), et, dans chaque pièce, nettoyer d'abord les surfaces les moins contaminées en agissant du haut vers le bas ;
  • utiliser des lingettes à usage unique, en en changeant fréquemment ;
  • les outils de nettoyage réutilisables tels que les éponges sont à désinfecter entre chaque utilisation.

Un nettoyage avec désinfection comporte généralement deux étapes :

  • dans un premier temps, un dépoussiérage humide des surfaces, avec éventuellement un produit détergent neutre ;
  • puis la désinfection avec une lingette imprégnée de désinfectant de toutes les surfaces particulièrement à risque de contamination : poignées de porte, rampes d'escalier, boutons d'ascenseur, sièges dans les salles d'attentes, comptoirs des pharmacie, plans de travail, tables d'examen, bureaux, téléphones, claviers d'ordinateur, lecteurs de carte bancaire, poignées et portes des réfrigérateurs, éviers, toilettes, etc.

Les désinfectants recommandés par l'ECDC sont notamment ceux à base d'alcool (à 70 %) ou une solution d'hypochlorite de sodium à 0,05 % (solution d'eau de Javel), voire à 0,1 % pour les sanitaires, avec un temps de contact d'au moins une minute. Le HCSP recommande aussi une solution d'hypochlorite de sodium, mais à la concentration de 0,5 %, ou alors un produit du commerce à action virucide répondant à la norme EN 14 476, en suivant les recommandations du fabricant. Ces produits ont une action virucide contre les virus enveloppés, ce qui est le cas du Sars-Cov-2. Selon l'Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS), les produits de nettoyages habituels peuvent convenir pour un nettoyage fréquent des surfaces en contact avec les mains, l'enveloppe du SARS-CoV-2 étant altéré par les tensioactifs contenus dans les savons, les dégraissants, les détergents et les détachants.

Les solutions d'eau de Javel vendues dans les commerces grand public sont généralement titrées à 2,6 %. Pour obtenir une concentration à 0,05 %, l'eau de Javel titrée à 2,6 % est à diluer au 50e (1 volume d'eau de Javel pour 49 volumes d'eau). Pour obtenir une concentration à 0,5 %, elle est à diluer au 5e (1 volume d'eau de Javel dans 4 volumes d'eau). Après la première ouverture du récipient, il importe de prendre en compte la diminution dans le temps de la concentration de la solution. Dans un flacon opaque et fermé, conservé à température ambiante, cette concentration diminue d'environ de moitié tous les 30 jours.

©Prescrire 7 mai 2020

Pour aller plus loin :

  • "Aménagement des locaux, entretien des locaux et du linge. L'attention portée aux détails" (n° 212 suppl., pages 896-902) > pdf, réservé aux abonnés

Autres sources :

  • HCSP "Préconisations du haut conseil de la santé publique relatives à l'adaptation des mesures barrières et de distanciation sociale à mettre en œuvre en population générale, hors champs sanitaire et médico-sociale, pour la maîtrise de la diffusion du SARS-CoV2" 26 avril 2020 (39 pages) > ICI
  • HCSP "Avis relatif au traitement du linge, au nettoyage d'un logement ou de la chambre d'hospitalisation d'un patient confirmé à SARS-CoV-2 et à la protection du personnel" 27 février 2020 (9 pages) > ICI
  • ECDC "Disinfection of environments in healthcare and non-healthcare settings potentially contaminated with SARS-CoV-2" > ICI
  • NYC Health "Covid-19 : general guidance for cleaning and disinfecting for non-Health care settings" mise à jour le 15 avril 2020 > ICI

Dans l'actualité, un service de l'Application Prescrire
Le texte complet, avec l'ensemble de ses ressources documentaires,
est disponible dans la rubrique "Dans l'actualité"
de l'Application Prescrire.

  Pour bénéficier de l'Application Prescrire :
Je m'abonne à Prescrire avec son Application Je complète mon abonnement pour bénéficier de l'Application J'installe l'Application Prescrire


> Tous les sujets "Dans l'actualité", disponibles dans l'Application Prescrire

Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter

 

Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter