prescrire.org > Dans l'actualité > Dans l'actualité > Prévention du covid-19 après exposition au virus Sars-CoV-2 : pas d'efficacité démontrée de l'hydroxychloroquine

Dans l'actualité

Le service "Dans l'actualité" de l'Application Prescrire aide les abonnés à se reporter à des textes Prescrire en lien avec certains faits d'actualité, pour partager avec les patients une information utile et fiable sur le sujet.

Prévention du covid-19 après exposition au virus Sars-CoV-2 : pas d'efficacité démontrée de l'hydroxychloroquine

 Dans l'actualité  Dans un essai randomisé en double aveugle versus placebo chez environ 800 personnes ayant été à proximité d'une personne atteinte de covid-19, l'hydroxychloroquine n’a pas diminué le risque de survenue de la maladie.

La prévention du covid-19 repose avant tout sur des mesures barrières telles que se tenir à distance, se laver souvent les mains, porter un masque (> ICI). L'hydroxychloroquine (Plaquénil°) a été préconisée en prévention du covid-19, sans évaluation comparative démontrant son efficacité. Les résultats d'un premier essai hydroxychloroquine versus placebo, randomisé, en double aveugle, dans cette situation ont été publiés.

Cet essai, mené aux États-Unis d'Amérique et au Canada, a inclus 821 adultes sans symptôme ayant été, pendant plus de 10 minutes, à moins de 1,8 mètre d’une personne atteinte de covid-19, alors qu'ils étaient peu ou pas munis d'équipements de protection. Dans les 4 jours qui ont suivi cette exposition, les participants ont reçu soit un placebo, soit un traitement de 5 jours par hydroxychloroquine (une première dose de 800 mg, suivie 6 à 8 heures après d'une deuxième dose de 600 mg, puis 600 mg par jour pendant 4 jours). Le critère principal d'évaluation a été la survenue dans les 14 jours de symptômes évocateurs de covid-19 ou confirmé par examen biologique.

Les deux tiers des participants étaient des soignants exposés lors de leurs activités professionnelles, l’autre tiers ayant été exposés au domicile à un membre de la famille atteint de covid-19. L'exposition a été estimée à haut risque pour environ 90 % des participants, c'est-à-dire sans port de masque facial, ni visière visant à limiter les projections oculaires. La moitié des participants étaient âgés de plus de 40 ans, et 52 % étaient des femmes. Environ 30 % étaient atteints d'une affection chronique, le plus souvent une hypertension artérielle ou un asthme. Environ 3 % des participants étaient fumeurs.

Au cours des 14 jours de suivi, dans le groupe placebo sans traitement préventif, 14 % des patients ont eu des symptômes ou un diagnostic de covid-19. Il n'y a pas eu de différence statistiquement significative entre les groupes hydroxychloroquine et placebo. La sévérité des symptômes n’a pas semblé différente entre les deux groupes. Un patient de chaque groupe a été hospitalisé.

Dans cet essai, au moins un événement indésirable est survenu chez environ 40 % des participants sous hydroxychloroquine, entraînant parfois un arrêt prématuré du traitement, versus 17 % sous placebo (différence statistiquement significative). Les effets indésirables rapportés ont été principalement des troubles digestifs, des troubles neurologiques, des céphalées, et plus rarement, des réactions cutanées et des troubles visuels.

En somme, selon cet essai, des symptômes évocateurs de covid-19 surviennent chez environ 14 % des personnes ayant été, pendant plus de 10 minutes, peu ou pas munies d'équipement de protection, à moins de 1,8 mètre d’une personne atteinte de covid-19. La prise d’hydroxychloroquine dans les 4 jours qui suivent n’a pas d’efficacité démontrée pour prévenir la survenue de covid-19, alors qu'elle expose à des effets indésirables, que l'on sait par ailleurs parfois graves (troubles du rythme cardiaque, en particulier).

©Prescrire 5 juin 2020

Source :

  • Boulware DR et coll. "A randomized trial of hydroxychloroquine as postexposure prophylaxis for covid-19" N Engl J Med 3 juin 2020 > ICI

Dans l'actualité, un service de l'Application PrescrireUne vue d'ensemble des effets indésirables de tel ou tel médicament
est disponible dans la section "profil d'effets indésirables" de la substance,
dans l'espace "Interactions Médicamenteuses"
de l'Application Prescrire.

  Pour bénéficier de l'Application Prescrire :
Je m'abonne à Prescrire avec son Application Je complète mon abonnement pour bénéficier de l'Application J'installe l'Application Prescrire


> Tous les sujets "Dans l'actualité", disponibles dans l'Application Prescrire

Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter

 

Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter