prescrire.org > Dans l'actualité > Dans l'actualité > Arrêt cardiorespiratoire et épidémie de covid-19 : appliquer les gestes de survie avec quelques précautions

Dans l'actualité

Le service "Dans l'actualité" de l'Application Prescrire aide les abonnés à se reporter à des textes Prescrire en lien avec certains faits d'actualité, pour partager avec les patients une information utile et fiable sur le sujet.

Arrêt cardiorespiratoire et épidémie de covid-19 : appliquer les gestes de survie avec quelques précautions

 Dans l'actualité  Face à une personne victime d'arrêt cardiorespiratoire, la crainte d'être exposé au virus SarS-CoV-2 (responsable de la maladie covid-19) justifie-t-elle des précautions particulières pour réaliser les gestes de survie ?

Des réticences à la pratique du bouche-à-bouche sont une cause fréquente de retard ou de non mise en œuvre des gestes de survie chez les personnes victimes d'arrêt cardiorespiratoire. Chez les adultes, le taux de survie semble similaire après compressions thoraciques seules, ou après compressions thoraciques associées au bouche-à-bouche. En pratique, en cas de réticences au bouche-à-bouche, mieux vaut ne pas tergiverser et donner la priorité aux compressions thoraciques, au rythme d'environ 100 compressions par minute jusqu'à mise à disposition d'un défibrillateur automatisé externe ou l'arrivée des secours médicalisés.

Chez les enfants, alterner compressions thoraciques et bouche-à-bouche semble augmenter le taux de survie sans séquelle neurologique par rapport aux seules compressions thoraciques.

En 2020, en période de pandémie de covid-19, l'American Heart Association (AHA) et l'International Liaison Committee on Resuscitation (Ilcor) ont renouvelé leurs recommandations d'appliquer les gestes de survie chez les personnes victimes d'arrêt cardiorespiratoire. Ces sociétés ont aussi proposé des mesures, de faible niveau de preuves, pour limiter l'exposition au virus Sars-CoV-2 dans cette situation :

  • chez les adultes, compressions thoraciques sans bouche-à-bouche, port d'un masque par le sauveteur et mise en place d'un masque ou d'un tissu couvrant le nez et la bouche de la victime ;
  • chez les enfants, compressions thoraciques et bouche-à-bouche si le sauveteur formé l'accepte ou, en cas de réticence à réaliser un bouche-à-bouche, compressions thoraciques seules et mêmes mesures de protection du visage que chez les adultes.

En France, l'Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS) propose de prendre des précautions quand il s'agit de reconnaître un arrêt cardiorespiratoire : rechercher les signes éventuels de respiration en regardant si le ventre ou la poitrine de la personne se soulèvent, sans placer sa joue et son oreille près du visage de la victime à la recherche d'air expiré.

©Prescrire 12 juin 2020

Sources :

  • Edelson DP et coll. "Interim Guidance for Life Support for COVID-19" Circulation 9 avril 2020 : 18 pages. > ICI
  • International Liaison committee on Resuscitation "Covid-19. Practical guidance for implementation". Site www.ilcor.org consulté le 5 juin 2020. > ICI
  • Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles "Sauvetage secourisme du travail et COVID-19. Les recommandations à suivre face à un arrêt cardiorespiratoire". Site www.inrs.fr consulté le 8 juin 2020. > ICI

Pour aller plus loin :

  • "Arrêt cardiorespiratoire des adultes : agir au plus tôt" (n° 300, page 769)
  • "Arrêt cardiorespiratoire : priorité aux compressions thoraciques " (n° 330, page 288)
  • "Défibrillation automatisée externe par des secouristes. Quelques décès par fibrillation ventriculaire en moins " (n° 316, pages 122-126)
  • "Arrêt cardiorespiratoire" (n° 393, page 533)
  • "Arrêt cardiorespiratoire chez les enfants. Associer massage cardiaque externe et insufflations" (n° 408, page 773)

Dans l'actualité, un service de l'Application Prescrire
Le texte complet, avec l'ensemble de ses ressources documentaires,
est disponible dans la rubrique "Dans l'actualité"
de l'Application Prescrire.

  Pour bénéficier de l'Application Prescrire :
Je m'abonne à Prescrire avec son Application Je complète mon abonnement pour bénéficier de l'Application J'installe l'Application Prescrire


> Tous les sujets "Dans l'actualité", disponibles dans l'Application Prescrire

Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter