prescrire.org > Dans l'actualité > Dans l'actualité > Vaccination généralisée des enfants contre la grippe et les gastroentérites à rotavirus en période d'épidémie de covid-19 : beaucoup d'incertitudes

Dans l'actualité

Le service "Dans l'actualité" de l'Application Prescrire aide les abonnés à se reporter à des textes Prescrire en lien avec certains faits d'actualité, pour partager avec les patients une information utile et fiable sur le sujet.

Vaccination généralisée des enfants contre la grippe et les gastroentérites à rotavirus en période d'épidémie de covid-19 : beaucoup d'incertitudes

 Dans l'actualité  En France, dans un contexte d'épidémie de covid-19, l'Académie de médecine et la Société française de pédiatrie ont proposé d'inciter à vacciner les enfants contre la grippe et les gastroentérites à rotavirus. Quels sont les effets connus ou prévisibles de ces vaccinations ? Des éléments de réponse se trouvent dans Prescrire.

Les enfants représentent moins de 5 % des patients atteints de covid-19 (> ICI et ICI). Certains symptômes courants de la grippe et des gastroentérites à rotavirus sont évocateurs de covid-19 : fièvre, toux, céphalées, douleurs musculaires ; fatigue avec la grippe ; diarrhées avec les gastroentérites à rotavirus (> ICI). La survenue de ces épidémies saisonnières rend prévisible une charge de travail accrue pour les services de santé.

En dehors de la situation épidémique actuelle, les données d'efficacité ne sont pas suffisantes pour justifier la vaccination généralisée des enfants en bonne santé contre la grippe et contre les gastroentérites à rotavirus. En France, dans un contexte d'épidémie de covid-19, l'Académie de médecine et la Société française de pédiatrie ont proposé de réaliser ces vaccinations chez les enfants (> ICI et ICI et ICI). Début juin 2020, la Haute autorité de santé (HAS) a considéré que le contexte de l'épidémie de covid-19 ne justifiait pas de vacciner les enfants en bonne santé contre la grippe, recommandant de limiter la vaccination aux personnes à risque, comme les autres années (> ICI).
Dans un contexte d'épidémie de covid-19, quels sont les effets prévisibles d'une vaccination généralisée des enfants contre la grippe et contre les gastroentérites à rotavirus ? Des éléments de réponse se trouvent dans Prescrire.

Vaccin grippal : moins de grippes confirmées, au prix d'effets indésirables parfois évocateurs de covid-19. L'efficacité du vaccin grippal est variable d'une année à l'autre, car sa composition antigénique est décidée par anticipation probabiliste sans connaître avec certitude les virus qui vont circuler quelques mois plus tard.

Selon les résultats d'une synthèse méthodique avec méta-analyse publiée en 2018, la vaccination des enfants en bonne santé contre la grippe diminue la fréquence des grippes confirmées : 7,6 % versus 26 % en l'absence de vaccination. Mais sans efficacité démontrée chez ceux âgés de moins de 2 ans. Au cours d'un suivi de 1 665 enfants âgés de moins de 5 ans pendant plusieurs saisons grippales, il a été observé un taux de consultations pour grippe confirmée allant de 1 % à 19 % selon les saisons, sans hospitalisation d'enfants ayant dépassé l'âge de 2 ans. Les hospitalisations pour grippe concernent surtout des enfants avec une anomalie congénitale cardiaque ou cérébrale, ceux atteints de mucoviscidose ou d'asthme sévère.

Une fièvre, en particulier dans les 24 heures qui suivent, est un effet indésirable fréquent du vaccin grippal. Ce vaccin expose aussi à des nausées, fatigue, céphalées, douleurs musculaires. La plupart de ces symptômes font partie des signes évocateurs de covid-19. Les réactions allergiques graves sont estimées à environ 1 par million de doses vaccinales.

Vaccin rotavirus : moins de diarrhées, mais un surcroît d'invaginations intestinales aiguës. Vacciner les nourrissons contre le rotavirus réduit le risque de diarrhée à rotavirus d'environ deux tiers. Une diminution du nombre d'hospitalisations pour diarrhée sévère est vraisemblable.

Les vaccins rotavirus (Rotarix° et Rotateq°) exposent surtout à des invaginations intestinales aiguës : environ 6 invaginations intestinales aiguës supplémentaires pour 100 000 enfants vaccinés. Des effets indésirables digestifs, notamment des diarrhées, ont aussi été rapportés. Le conditionnement du vaccin Rotarix° en France expose à des injections intramusculaires par erreur de ce vaccin buvable.

À titre individuel, la vaccination semble surtout utile chez les nourrissons pour lesquels on craint que l'accès aux soins soit difficile en raison notamment du contexte social, économique ou géographique.

En pratique Mi-septembre 2020, à titre individuel chez les enfants, l'intérêt d'une vaccination généralisée des enfants contre la grippe et les gastroentérites à rotavirus semble au mieux modeste : des grippes symptomatiques en moins, mais avec très peu d'effets sur les complications de la grippe chez les enfants ; moins d'hospitalisations pour gastroentérite par infection à rotavirus, mais avec un surcroît de rares invaginations intestinales aiguës. Au niveau collectif, il est difficile de prévoir si la généralisation de ces vaccinations chez les enfants aura un effet favorable ou au contraire défavorable sur la fréquence des symptômes évocateurs de covid-19, sur la tension sur les services de santé (consultations pour vaccination et pour effets indésirables de la vaccination, accès aux soins en général, recours aux services d'urgences, occupations des lits dans les hôpitaux). Les effets indésirables fréquents de ces vaccins tels que fièvre, céphalées, douleurs musculaires ou diarrhée, et les effets indésirables rares mais graves tels que les invaginations intestinales aiguës et les réactions allergiques graves sont à prendre en compte. Et les mesures élémentaires de lutte contre la transmission de l'infection covid-19 (lavage des mains, distanciation, masque) tendent à diminuer aussi la transmission des gastroentérites virales et de la grippe.

©Prescrire 18 septembre 2020

Pour aller plus loin :

  • "Diarrhée aiguë chez un enfant ou un nourrisson" Premiers Choix Prescrire
  • "Grippe et vaccination des personnes en bonne santé. Efficacité très limitée" (n° 433, page 849)
  • "Grippe saisonnière" Premiers Choix Prescrire
  • "Prise en charge à 100 % du vaccin contre la grippe en France" (n° 429, page 501)
  • "Vacciner les enfants contre la grippe ?" (n° 245, pages 852-856)
  • "Vaccin oral Rotarix° : encore des injections intramusculaires par erreur" (n° 432, pages 750-751)
  • "Vaccins rotavirus et invagination intestinale aiguë" (n° 362, page 907)
  • "Vaccins rotavirus – Rotarix°, Totateq°. Rotavirus : une diarrhée sévère en moins pour 100 personnes vaccinées" (n° 277, pages 725-729)
  • "Diarrhées des enfants et des nourrissons : attention à la déshydratation !" Infos-Patients Prescrire
  • "Éviter de transmettre la grippe" Infos-Patients Prescrire

 

Dans l'actualité, un service de l'Application Prescrire
Le texte complet, avec l'ensemble de ses ressources documentaires,
est disponible dans la rubrique "Dans l'actualité"
de l'Application Prescrire.

  Pour bénéficier de l'Application Prescrire :
Je m'abonne à Prescrire avec son Application Je complète mon abonnement pour bénéficier de l'Application J'installe l'Application Prescrire


> Tous les sujets "Dans l'actualité", disponibles dans l'Application Prescrire

Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter

 

Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter