prescrire.org > Tous les articles en Une > Les articles en Une depuis 2002 : 2020 > Asthme léger : traitement à adapter en fonction de la gêne ressentie

Article en Une : Archives

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

2020 : 1 | 30 | 60 | 90

Asthme léger : traitement à adapter en fonction de la gêne ressentie

Inhalation à la demande de bêta-2 stimulant de courte durée d'action associé si besoin avec un corticoïde inhalé, à la demande ou continu selon les cas.

L'asthme est une inflammation chronique des voies respiratoires qui se manifeste par la survenue de crises. Dans l'asthme léger, les crises ne sont ni quotidiennes, ni permanentes, généralement réversibles spontanément ou après inhalation d'un bêta-2 stimulant de courte durée d'action (salbutamol (Ventoline° ou autre) ou terbutaline (Bricanyl° ou autre)). L'ajout quotidien d'un corticoïde inhalé (béclométasone (Bécotide° ou autre) ou budésonide (Pulmicort° ou autre)) contribue à prévenir les crises.

En 2019, le groupe international Global Initiative for Asthma a cependant recommandé, pour tous les patients asthmatiques, la prise d'un corticoïde inhalé en cas de crise une fois par mois au maximum, en association avec le formotérol (Foradil°, bêta-2 stimulant d'action rapide et longue). Quand les symptômes sont plus fréquents sans être quotidiens, un traitement quotidien par corticoïde inhalé à faible dose avec formotérol est recommandé. Ces recommandations ont été établies sur la base d'un essai incluant des patients particulièrement gênés par l'asthme et traités par l'association budésonide + formotérol (Symbicort°) commercialisée par la firme ayant financé l'essai.

Début 2020, selon la synthèse des données réalisée par Prescrire, la prise à la demande de salbutamol ou de terbutaline reste le traitement de premier choix pour les nombreux patients peu gênés par un asthme. Quand les symptômes d'asthme sont encore trop gênants, une corticothérapie inhalée est justifiée. Deux options sont alors à envisager : soit une corticothérapie inhalée quotidienne avec un traitement des crises par salbutamol ou terbutaline ; soit un traitement à la demande, lors des crises, associant un corticoïde inhalé avec un bêta-2 stimulant dont le délai d'action est rapide (salbutamol, terbutaline ou formotérol). L'association budésonide + formotérol est alors une association parmi d'autres.

©Prescrire 1er mai 2020

• Texte complet : 

"Traitement de l’asthme léger. Bêta-2 stimulant inhalé lors des crises, éventuellement associé avec un corticoïde inhalé à la demande chez certains patients" Rev Prescrire 2020 ; 40 (439) : 359-363. Réservé aux abonnés.

Je m'abonne à Prescrire
Partager :
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Voir aussi :

"Asthme"
Premiers Choix Prescrire
Pdf, réservé aux abonnés

"Comprendre l'asthme"
Fiche Infos-Patients Prescrire 
Pdf, réservé aux abonnés,
à remettre aux patients



À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >