prescrire.org > Tous les articles en Une > Les articles en Une depuis 2002 : 2020 > Liens d'intérêt entre firmes et hôpitaux : l'apport d'enquêtes régionales

Article en Une : Archives

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

2020 : 1 | 30 | 60 | 90

Liens d'intérêt entre firmes et hôpitaux : l'apport d'enquêtes régionales

Autour du Procès Mediator°  Autour du procès Mediator°  L'enquête "Transparence CHU" a permis d'expliquer au grand public le poids des liens d'intérêts dans le domaine de la santé, à partir d'exemples dans les hôpitaux de la région.


Prescrire revient dans son numéro de mai sur les articles publiés début 2020 dans la presse quotidienne régionale française sur les liens d'intérêt entre firmes pharmaceutiques et hôpitaux.

Les journalistes ont utilisé notamment l'interface Eurosfordocs pour analyser la répartition des 170 millions d'euros versés en 2018 par des firmes aux Centres hospitalo-universitaires (CHU) et aux professionnels de santé y exerçant, déclarés par des firmes de produits de santé. Sur 170 millions d'euros, 78 millions d'euros ont été versés aux établissements eux-mêmes, à des associations de professionnels de santé ou de patients, ou à des fondations, et 92 millions, soit plus de la moitié, ont été versés par des firmes à des soignants sous forme de repas, d'hébergement, de formation, de rémunération comme orateur ou de l'expertise, etc.

Les journalistes ont cherché à savoir auprès des firmes, des médecins et des gestionnaires des CHU quelle était la nature de ces liens. La majorité des réponses des médecins témoignent d'une certaine ambivalence, entre gêne, indifférence, méconnaissance, agacement, voire doute sur les conséquences des liens d'intérêts.

Les auteurs de l'enquête ont recensé les mesures mises en place ou envisagées par le CHU de leur région pour prévenir les conflits d'intérêts des personnels soignants mais aussi administratifs.

Cette enquête est un appui pour les professionnels de santé qui sont déjà engagés dans cette prise de conscience et qui cherchent à mettre à distance ces influences. Il est utile qu'apparaisse au grand jour l'importance des influences agissant pour des intérêts particuliers, qui relèguent au second plan les intérêts des patients et l'intérêt général, avec des effets nuisibles sur la qualité des soins et sur l'allocation des ressources financières solidaires.

©Prescrire 1er mai 2020

• Texte complet : 

"Autour du procès Mediator° Les liens d’intérêts des CHU scrutés par la presse régionale française" Rev Prescrire 2020 ; 40 (439) : 383-384. Accès libre.

Je m'abonne à Prescrire
Partager :
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Pour en savoir plus :

Autour du procès Mediator° Dossier Prescrire 
Autour du procès Mediator°
Accès libre


Voir aussi :

"Influence des avantages
acceptés par les médecins
en France"
Rev Prescrire 2020 ;
40 (437) : 213.     
Pdf, accès libre

"Procès Médiator° - désastre
du Mediator° et diffusion
de la notion de conflit
d'intérêts en santé"
(Février 2020)
Accès libre

"Prévention des conflits
d'intérêts : les politiques
balbutiantes des CHU"
Rev Prescrire 2019 ;
39 (432) : 785  
Pdf, réservé aux abonnés

"Liens d'intérêt : utilité
des bases de données
de type Transparence Santé"
Rev Prescrire 2019 ;
39 (426) : 305 
Pdf, réservé aux abonnés

"Charte éthique et
déontologique des Facultés
de médecine et d'odontologie"
Rev Prescrire 2018 ;
38 (412) : 150-151.     
Pdf, accès libre

"Prévention des conflits
d'intérêts dans les hôpitaux
universitaires"
Rev Prescrire 2016 ;
36 (387) : 60.
Pdf, réservé aux abonnés

"Des avantages distribués
à des médecins, invisibles
des autorités"
Rev Prescrire 2019 ;
39 (431) : 699.
Pdf, réservé aux abonnés


À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >