prescrire.org > Tous les articles en Une > Les articles en Une depuis 2002 : 2020 > Activité physique : utile dans la dépression légère à modérée

Article en Une : Archives

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

2020 : 1 | 30 | 60 | 90

Activité physique : utile dans la dépression légère à modérée

Les études montrent une efficacité modérée de l'activité physique dans les formes légères à modérées de dépression.

La dépression est une affection fréquente, caractérisée par un changement profond et durable de l'humeur avec tristesse inhabituelle, diminution de l'estime de soi, perte d'intérêt et de plaisir, repli sur soi et isolement, qui entravent la vie quotidienne à des degrés variables.

Chez les adultes atteints de dépression, une psychothérapie est une des options proposées en fonction des possibilités d'accès et de son coût. Le recours aux médicaments est fréquent, surtout aux antidépresseurs et aux benzodiazépines qui exposent à de nombreux effets indésirables.

Les effets de l'activité physique sur les symptômes ont été étudiés depuis plusieurs dizaines d'années.

Plusieurs synthèses d'études ont montré une efficacité modérée de l'activité physique (course à pied et marche, d'intensité modérée à intense, souvent en groupe et parfois supervisée) pour réduire les symptômes de dépression, du même ordre que celle des antidépresseurs ou d'une psychothérapie.

Chez les patients atteints de dépression d'intensité légère à modérée, de nombreux guides de pratique clinique proposent un programme d'activité physique de l'ordre de 2 à 3 séances de 30 à 60 minutes par semaine pendant 2 à 3 mois.

Le type d'exercice physique et leur intensité sont à adapter à la situation et aux préférences de chaque patient, en veillant à maintenir leur motivation.

Au vu du peu de risques auxquels une telle augmentation de l'activité physique expose, cela en fait une des options de premier choix pour le traitement des dépressions d'intensité légère à modérée.

©Prescrire 1er juin 2020

• Texte complet : 

"Activité physique et dépression. Une aide utile dans les formes légères à modérées" Rev Prescrire 2020 ; 40 (440) : 449-451. Réservé aux abonnés.

Je m'abonne à Prescrire

 

Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Voir aussi :

De nombreux autres
textes en indiquant
"dépression (traitement)"
dans le moteur de recherche
> Rechercher dans Prescrire


À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >