prescrire.org > Tous les articles en Une > Les articles en Une depuis 2002 : 2020 > Anticoagulants oraux directs (Eliquis°, Lixiana° et Xarelto°) : des situations à risque à connaître

Article en Une : Archives

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

2020 : 1 | 30 | 60 | 90

Anticoagulants oraux directs (Eliquis°, Lixiana° et Xarelto°) : des situations à risque à connaître

Les situations à risque d'hémorragie ou de thrombose sont à prendre en compte pour réduire les risques des traitements par anticoagulants oraux directs, apixaban, édoxaban et rivaroxaban.

L'apixaban (Eliquis°), l'édoxaban (Lixiana°) et le rivaroxaban (Xarelto°) sont des anticoagulants oraux directs, inhibiteurs du facteur Xa (d'où leur nom de "xabans"). Mi-2020, il n'existe pas de test biologique réalisable en routine pour quantifier leur effet anticoagulant, alors que pour la warfarine (Coumadine°), l'anticoagulant oral de référence, cet effet est facilement suivi par l'INR.

Comme tous les anticoagulants, le principal effet indésirable est le risque d'hémorragies parfois graves, voire mortelles. Un manque d'efficacité expose au contraire à un risque de thromboses. Des milliers de cas d'hémorragies et de thromboses, parfois mortelles, chez des patients traités par xabans ont été notifiés depuis la fin des années 2000 en France et ailleurs.

Le risque hémorragique est majoré par un âge avancé, d'autant que les personnes âgées cumulent souvent plusieurs facteurs d'hémorragie ; une insuffisance rénale, même modérée, ou hépatique ; une maigreur ; certaines affections à risque d'hémorragies ; des interactions médicamenteuses facteurs de surdose ou d'addition d'effets hémorragiques. Les situations exposant à un risque accru de thrombose sous xaban sont les doses oubliées ou les prises retardées ; des interactions médicamenteuses facteurs de sous-dose ou d'antagonisme d'effet ; un relais trop lent par un antivitamine K ; une fonction rénale très efficace avec l'édoxaban ; etc.

Dans tous les cas, le patient a intérêt à connaître l'importance de la prise régulière de l'anticoagulant, et à savoir alerter et prendre conseil en cas d'évolution de sa situation.

©Prescrire 1er juillet 2020

• Texte complet : 

"Apixaban, édoxaban, rivaroxaban : situations à risques d'hémorragies ou de thromboses" Rev Prescrire 2020 ; 40 (441) : 506-509. Réservé aux abonnés.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Voir aussi :

"Andexanet alfa - Ondexxya°.
Comme antidote des xabans :
une évaluation clinique
insuffisante"
Rev Prescrire 2020 ;
40 (438) : 250-253.
Pdf, réservé aux abonnés

"Vous prenez de l'apixaban,
de l'édoxaban,
ou du rivaroxaban :
des précautions à connaître"
Fiche Infos-Patients Prescrire 
Pdf, réservé aux abonnés,
à remettre aux patients



À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >