prescrire.org > Tous les articles en Une > Les articles en Une depuis 2002 : 2020 > Essais cliniques des médicaments : divers types de placebos sont utilisés

Article en Une : Archives

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

2020 : 1 | 30 | 60 | 90

Essais cliniques des médicaments : divers types de placebos sont utilisés

Dans certaines situations, la comparaison à un placebo permet d'évaluer au mieux ce qui revient à l'évolution naturelle d'une maladie et ce qui revient au traitement testé.

L'efficacité globale observée après l'administration d'un médicament (en l'absence de tout autre intervention ou événement intercurrent) est la résultante de trois facteurs : l'évolution naturelle de la maladie, l'effet spécifique dû à son action pharmacologique, un effet placebo (effet psychologique encore mal expliqué). L'efficacité observée après l'administration d'un placebo (substance sans principe actif) ne peut être le résultat que de deux facteurs : l'évolution naturelle de la maladie et un effet placebo.

L'objectif d'un essai versus placebo est d'estimer l'effet spécifique du médicament, c'est-à-dire celui lié à ses propriétés pharmacologiques. À noter que dans de nombreuses situations, il n'est pas éthique de "traiter" les patients du groupe témoin avec un placebo, en particulier quand il existe un traitement satisfaisant dans une affection grave. Quand l'essai est randomisé, un tirage au sort détermine de manière aléatoire quels patients vont recevoir le médicament et quels patients vont recevoir le placebo. Ce tirage au sort a pour but de rendre les groupes aussi semblables que possible et de faire en sorte qu'ils ne diffèrent ensuite que par le traitement reçu. Quand ni le patient ni l'investigateur ne peuvent distinguer le médicament du placebo, l'essai est dit "en double aveugle".

Dans les essais, on utilise en général des placebos dits purs, c'est-à-dire des substances dépourvues d'effet pharmacologique (lactose, mie de pain, sérum physiologique, par exemple). Mais, parfois, pour que ni le patient ni le soignant ne puissent identifier si le patient reçoit le médicament ou le placebo, il est utile d'utiliser des placebos qui ont des effets ou aspects communs avec le médicament testé : par exemple une pommade placebo qui a le même excipient gras que la pommade testée ; une injection réelle ou simulée, etc.

©Prescrire 1er août 2020

• Texte complet : 

"Essais cliniques versus placebo : divers types de placebos, dits purs, impurs voire faux placebos" Rev Prescrire 2020 ; 40 (442) : 621-624. Réservé aux abonnés.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Voir aussi :

"C'est-à-dire ?
Essai clinique en
"double placebo""
Rev Prescrire 2020 ;
40 (437) : 168.
Pdf, réservé aux abonnés

De nombreux autres textes
en indiquant "placebo"
dans le moteur de recherche
> Rechercher dans Prescrire


À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >