prescrire.org > Tous les articles en Une > Les articles en Une depuis 2002 : 2020 > Dépression : risques cardiaques avec le citalopram (Séropram° ou autre), encore plus si associé avec l'oméprazole (Mopral° ou autre)

Article en Une : Archives

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

2020 : 1 | 30 | 60 | 90

Dépression : risques cardiaques avec le citalopram (Séropram° ou autre), encore plus si associé avec l'oméprazole (Mopral° ou autre)

Le citalopram (Séropram° ou autre) un antidépresseur, expose à des troubles du rythme cardiaque et des morts subites, d'autant plus quand il est associé avec de l'oméprazole (Mopral° ou autre), d'usage fréquent dans les reflux gastriques et les ulcères gastroduodénaux.

Le citalopram (Séropram°) et son dérivé l'escitalopram (Séroplex°) sont des antidépresseurs inhibiteurs dits sélectifs de la recapture de la sérotonine (IRS) connus pour exposer à des troubles du rythme cardiaque. Par son métabolisme, l'oméprazole (Mopral° ou autre), un médicament de l'acidité gastrique d'usage fréquent dans les reflux gastriques et les ulcères gastroduodénaux, expose à une accumulation de ces antidépresseurs, et donc à une augmentation de leurs effets indésirables.

Une étude réalisée à partir d'une base de données d'assurance sociale taïwanaise publiée en 2019 a cherché à savoir si associer ces médicaments fréquemment utilisés augmentait le risque d'arrêts cardiaques. Cette étude a comparé quatre groupes de patients : 3 882 patients exposés au citalopram seul, 31 090 exposés à l'oméprazole seul et 405 exposés au citalopram + oméprazole, et un groupe témoin de 141 508 patients.

Le risque n'a pas été plus grand avec l'oméprazole seul que dans le groupe témoin. Le risque d'arrêt cardiaque soudain a été plus grand avec le citalopram seul. L'association de l'oméprazole avec le citalopram a été associée à un risque de mort subite cardiaque encore plus grand.

Le citalopram et l'escitalopram sont des antidépresseurs à écarter des soins. Ils n'ont pas d'avantage par rapport aux autres antidépresseurs IRS et ils exposent à des morts subites. Il est prudent de prévenir les patients qui en prennent malgré tout d'éviter d'associer ces antidépresseurs avec l'oméprazole ou l'ésoméprazole (Inexium° ou autre) qui augmentent ce risque.

©Prescrire 1er août 2020

• Texte complet : 

"Citalopram + oméprazole : morts subites" Rev Prescrire 2020 ; 40 (442) : 591. Réservé aux abonnés.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Voir aussi :

"Citalopram, escitalopram
et allongements de
l'intervalle QT"
Rev Prescrire 2016 ;
36 (391) : 348-351.
Pdf, réservé aux abonnés

"Citalopram, escitalopram :
pas plus efficaces
mais plus toxiques
que d'autres IRS"
Rev Prescrire 2015 ;
35 (386) : 909.
Pdf, réservé aux abonnés

"Citalopram, escitalopram :
surdoses plus graves
qu'avec les autres IRS"
Rev Prescrire 2016 ;
36 (391) : 350.
Pdf, réservé aux abonnés


À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >