prescrire.org > Tous les articles en Une > Les articles en Une depuis 2002 : 2020 > Rupture d'un tendon d'Achille : diagnostic clinique et traitement

Article en Une : Archives

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

2020 : 1 | 30 | 60 | 90 | 120

Rupture d'un tendon d'Achille : diagnostic clinique et traitement

Un test clinique simple permet très souvent de diagnostiquer une rupture de tendon d'Achille. Chirurgie ou immobilisation et rééducation sont les options de traitement.

Une rupture complète du tendon d'Achille correspond à la déchirure de l'ensemble des fibres de ce tendon. Elle survient souvent au cours d'une activité sportive, notamment à l'occasion d'une accélération brusque lors d'une course. Les ruptures d'un tendon d'Achille surviennent le plus souvent chez des hommes âgés entre 30 ans et 50 ans. Certains médicaments, dont les fluoroquinolones (des antibiotiques) et les corticoïdes, exposent à un risque accru de rupture d'un tendon d'Achille.

En cas de suspicion de rupture d'un tendon d'Achille, notamment en cas de douleur vive ou de sensation de craquement dans le bas du mollet survenue au cours d'une activité sportive, il est utile de réaliser lors de l'examen physique du patient un test de compression du mollet. Quand ce test est positif, la probabilité de rupture complète du tendon d'Achille est très élevée. Quand il est négatif, une telle rupture peut être écartée avec un faible risque d'erreur. Le recours à une échographie ou à une imagerie par résonance magnétique (IRM), voire à des radiographies de la cheville, est utile en cas de doute ou de suspicion de fracture.

Après une rupture complète d'un tendon d'Achille, en ajout au traitement antalgique initial, la réparation chirurgicale (suivie d'immobilisation puis rééducation) réduit le risque de récidive de rupture par rapport à un traitement dit conservateur (immobilisation puis rééducation), mais elle expose à un surcroît de complications infectieuses. Quand le choix se porte sur la chirurgie, une technique dite mini-invasive semble réduire le risque d'infection de la plaie et de la peau. La récupération fonctionnelle et les délais de reprise des activités professionnelles ou sportives sont globalement similaires avec les deux options de traitement.

©Prescrire 1er octobre 2020

• Textes complets :

"Signes de rupture d'un tendon d'Achille" Rev Prescrire 2020 ; 40 (444) : 765-767. Réservé aux abonnés.

"Rupture complète d'un tendon d'Achille" Rev Prescrire 2020 ; 40 (444) : 767-769. Réservé aux abonnés.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Voir aussi :

"Atteintes tendineuses :
parfois d'origine
médicamenteuse"
(Avril 2016)
Accès libre

"Rupture tendineuse
sous fluoroquinolones"
Rev Prescrire 1995 ;
15 (153) : 506.
Pdf, réservé aux abonnés


À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >