prescrire.org > Tous les articles en Une > Les articles en Une depuis 2002 : 2021 > Acide valproïque : probable perturbateur endocrinien

Article en Une : Archives

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

Acide valproïque : probable perturbateur endocrinien

Certains effets indésirables de l'acide valproïque (Dépakine° ou autre) sont liés à des perturbations des systèmes hormonaux du corps humain. Les enfants, notamment ceux exposés in utero, et les adolescents sont particulièrement sensibles aux effets de ce type.

Les perturbateurs endocriniens sont des substances qui dérèglent le fonctionnement hormonal des organismes vivants ou de leur descendance. La question de la toxicité de certaines substances chimiques présentes dans l'environnement via une perturbation des systèmes hormonaux suscite un intérêt croissant. Les perturbateurs endocriniens sont impliqués dans des troubles de la reproduction, le diabète de type 2, l'obésité, des troubles du comportement, certains cancers, etc.

De nombreux médicaments interfèrent avec différents systèmes hormonaux du corps humain. Dans certains cas, ces effets hormonaux ne sont pas recherchés. C'est le cas de l'amiodarone (Cordarone° ou autre), du lithium (Théralithe°), des glucocorticoïdes, de certains antiarythmiques, de certains opioïdes, des neuroleptiques.

C'est le cas aussi de l'acide valproïque (Dépakine° ou autre), utilisé depuis les années 1960 dans l'épilepsie, puis dans divers troubles neuropsychiques.

Chez les hommes, des troubles de la fertilité et des dysfonctions érectiles ont été observés. Chez les femmes, des troubles du cycle menstruel et des syndromes des ovaires polykystiques.

Des anomalies congénitales, des troubles fœtaux et néonatals ainsi que des troubles du développement neuropsychique observés à long terme (diminution du quotient intellectuel, retard du langage, etc.) chez les enfants ayant été exposés in utero sont possiblement la conséquence de l'effet perturbateur endocrinien de l'acide valproïque sur le fœtus.

©Prescrire 1er janvier 2021

• Texte complet : 

"Acide valproïque : perturbateur endocrinien ?" Rev Prescrire 2021 ; 41 (447) : 25-30. Réservé aux abonnés.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Voir aussi :

"Perturbateurs endocriniens :
risques confirmés
pour la santé"
(Octobre 2020)
Accès libre

"Acide valproïque pendant
la grossesse : effets nocifs
sur la 3e génération aussi ?"
Rev Prescrire 2020 ;
40 (442) : 594-595.
Pdf, réservé aux abonnés

"Antiépileptiques
et grossesse : effets à long
terme à prévoir
chez les enfants"
Rev Prescrire 2019 ;
39 (430) : 587-595.
Pdf, réservé aux abonnés

"Éviter toute grossesse
lors d'un traitement
par acide valproïque
(Dépakine° ou autre)
ou un de ses dérivés
(Dépakote°, Dépamide°)"
(Septembre 2018)
Accès libre


À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >