prescrire.org > Tous les articles en Une > Les articles en Une depuis 2002 : 2021 > Échelles de valeurs

Article en Une : Archives

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

Échelles de valeurs

 Point de vue  Dans une situation où l'évaluation d'un traitement montre un écart ténu entre les bénéfices et les risques, chaque patient a sa propre échelle de valeurs.

Le cancer bronchique à petites cellules est souvent rapidement mortel malgré les traitements. En ajout à une chimiothérapie, l'atézolizumab a allongé de deux mois la durée médiane de survie des patients, dans un essai clinique. Au prix d'effets indésirables parfois graves (lire "Atézolizumab (Tecentriq°) et cancers bronchiques à petites cellules" ci-dessous).

Que représentent ces résultats ? Dans l'absolu, c'est un progrès plutôt mince, qui ne bouleverse malheureusement pas le pronostic. Et pour les patients ? Pour certains, c'est l'espoir de gagner en réalité un peu plus que ces deux mois de vie supplémentaires, en espérant ne pas trop subir les effets difficilement supportables du médicament, voire en écartant cet aspect de leur réflexion, consciemment ou pas. Parfois, l'important est le délai gagné, aussi petit soit-il, pour ses proches, pour "s'organiser". D'autres trouveront que les effets indésirables graves, sources de plus d'hospitalisations ou de préjudices que la maladie elle-même, auraient des répercussions trop négatives sur la qualité du temps qu'il leur reste à vivre. D'autres encore hésiteront sur la meilleure option à choisir, ne sachant comment prendre en compte les incertitudes, voire préféreront ne pas prendre eux-mêmes cette décision. D'autres auront peut-être une tout autre analyse...

Dans une situation où l'évaluation d'un traitement montre un écart ténu entre les bénéfices et les risques, chaque patient a sa propre échelle de valeurs, sur laquelle il place le curseur en fonction de ses espoirs, de ses craintes, de ses priorités, de son vécu, de ses principes, de sa philosophie de vie, etc. Chaque patient est à accompagner de façon singulière dans ces moments cruciaux de décision. Sans se projeter à la place du patient, mais sans dégager sa responsabilité de soignant, pour que la décision soit celle qui corresponde le mieux au patient, tel qu'il est.

©Prescrire 1er janvier 2021

• Textes complets :

"Échelles de valeurs" Rev Prescrire 2021 ; 40 (447) : 4. Accès libre

"Atézolizumab (Tecentriq°) et cancers bronchiques à petites cellules" Rev Prescrire 2021 ; 41 (447) : 9-10. Réservé aux abonnés.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Voir aussi :


"Déterminer la balance
bénéfices-risques
d'une intervention :
pour chaque patient"
Rev Prescrire 2016 ;
36 (394) : 596-601.
Pdf, réservé aux abonnés

"Élaborer la décision
avec le soigné"
Rev Prescrire 2016 ;
36 (394) : 573-574.
Pdf, réservé aux abonnés

"Objectifs des traitements :
à partager avec les patients"
Rev Prescrire 2016 ;
36 (394) : 593-595.
Pdf, réservé aux abonnés

"Des soins adaptés
à chaque patient"
(Août 2016)
Accès libre


À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >