prescrire.org > Tous les articles en Une > Les articles en Une depuis 2002 : 2021 > Trichomonase : traiter et interrompre la transmission sexuelle

Article en Une : Archives

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

2021 : 1 | 30 | 60

Trichomonase : traiter et interrompre la transmission sexuelle

En cas d'infection par Trichomonas vaginalis, le dépistage d'autres infections sexuellement transmissibles est à proposer systématiquement en vue de leur traitement.

Trichomonas vaginalis est un parasite à l'origine d'infections sexuellement transmissibles (nommées trichomonases). Ces infections sont fréquentes et touchent aussi bien les femmes que les hommes.

Chez les femmes, les infections par T. vaginalis sont en général longtemps asymptomatiques, parfois pendant plusieurs mois. Près de la moitié des infections deviennent symptomatiques dans les 6 mois qui suivent la contamination. Quand elles sont symptomatiques, elles se manifestent surtout par des écoulements vaginaux jaune verdâtre parfois mousseux et malodorants.

Chez les hommes, les infections à T. vaginalis sont souvent asymptomatiques. Sinon, elles se manifestent par des signes d'infection aiguë de l'urètre, avec écoulement clair ou purulent ou difficulté à uriner, qui disparaissent souvent spontanément dans les 10 jours qui suivent leur apparition.

Le dépistage d'infections sexuellement transmissibles éventuelles conjointes est à proposer systématiquement en vue de leur traitement.

Le traitement de premier choix, y compris en l'absence de symptômes, est le métronidazole (Flagyl° ou autre) ou le tinidazole (Fasigyne°), par voie orale.

Afin d'interrompre la chaîne de transmission de l'infection, il importe d'inciter les partenaires sexuels des 2 derniers mois à être traités et de conseiller l'utilisation de préservatifs ou l'abstention de rapports sexuels tant que les symptômes persistent ou que le partenaire sexuel n'est pas traité.

©Prescrire 1er avril 2021

• Texte complet : 

"Trichomonase liée à un rapport sexuel" Rev Prescrire 2021 ; 41 (450) : 285-288. Réservé aux abonnés.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Voir aussi :

"Les pertes vaginales"
Fiche Infos-Patients Prescrire 
Pdf, réservé aux abonnés,
à remettre aux patients


Différencier vaginoses
bactériennes, candidoses
vaginales et trichomonases
Rev Prescrire 2019 ;
39 (430) : 598-599.
Pdf, réservé aux abonnés

Prescrire en questions :
Trichomonas sans symptôme
chez la femme enceinte :
ne pas traiter ?
Rev Prescrire 2003 ;
23 (240) : 476.
Pdf, réservé aux abonnés


À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >