prescrire.org > Tous les articles en Une > Les articles en Une depuis 2002 : 2021 > Santé publique : pourquoi autant de cabinets de conseil privés&nbsp?

Article en Une : Archives

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

2021 : 1 | 30 | 60 | 90 | 120

Santé publique : pourquoi autant de cabinets de conseil privés ?

Des consultants privés sont impliqués dans la santé publique française, sans que leur efficacité en la matière soit particulièrement glorieuse.

Le choix de confier au cabinet de conseil McKinsey l'élaboration de la campagne de vaccination contre le covid-19 en France a beaucoup surpris. Pourtant la sous-traitance d'activités d'intérêt public à des consultants privés est fréquente et ancienne.

Les cabinets de conseil (McKinsey, Boston Consulting Group, Accenture, Capgemini, parmi les plus connus) ont été chargés par des gouvernements successifs d'un rôle important dans le système hospitalier français. Ils en ont inspiré des réformes et sont consultants dans la gestion de nombreux hôpitaux. La Cour des comptes a cependant estimé que cette sous-traitance est décevante : nombre de rapports de mission « se contentent de copier des informations connues » ; « les études financières sont peu approfondies et leurs appréciations parfois erronées » ; « en matière de conseil stratégique, la qualité des travaux est souvent faible, les préconisations très générales ».

Le cœur de métier des cabinets de conseil consiste à aider leurs clients du secteur privé à maximiser leurs profits. Dans le domaine pharmaceutique, le cabinet McKinsey se présente comme un acteur majeur de conseil aux firmes. Des conseils pas toujours bénéfiques pour les patients : comme cela a été révélé à l'occasion de procès aux États-Unis d'Amérique, McKinsey a été un instigateur du marketing des producteurs de médicaments opioïdes, dont la firme Purdue et son Oxycontin° (oxycodone). L'épidémie d'overdoses aux opioïdes sur prescription a tué environ 250 000 personnes dans ce pays entre 1999 et 2019. McKinsey a minimisé sa responsabilité, mais a quand même accepté de payer près de 600 millions de dollars pour arrêter les poursuites.

Quel rôle a joué McKinsey dans la campagne de vaccination contre le covid-19 en France, pour quelle efficacité ? Avait-on besoin de donner à un tel acteur une responsabilité en santé publique, plutôt qu'à des personnes qui ont à cœur l'intérêt du service public et de la société ?

©Prescrire 1er juillet 2021

• Texte complet : 

"Des consultants à tout faire" Rev Prescrire 2021 ; 41 (453) : 531. Accès libre.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >