prescrire.org > Tous les articles en Une > Les articles en Une depuis 2002 : 2022 > Molnupiravir (Lagevrio°) et maladie covid-19 débutante sans signe de gravité. Pas de progrès démontré, y compris chez des patients non vaccinés à risque élevé d'aggravation

Article en Une : Archives

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

2022 : 1 | 30 | 60

Molnupiravir (Lagevrio°) et maladie covid-19 débutante sans signe de gravité. Pas de progrès démontré, y compris chez des patients non vaccinés à risque élevé d'aggravation

covid Covid-19  Le texte complet a été publié le 9 décembre 2021 dans la rubrique "Dans l'actualité" de l'Application Prescrire. Un texte complet publié dans le numéro de mars 2022 de Prescrire est accessible via le moteur de recherche de l'Application, et ICI.

Début décembre 2021, les soins des patients atteints d'une forme légère à modérée de covid-19 reposent surtout sur des traitements symptomatiques et la surveillance de l'évolution. Cette surveillance est particulièrement importante dans certaines situations associées à un risque accru de formes graves de covid-19 : immunodépression ; âge supérieur à 65 ans, en particulier supérieur à 70 ans, notamment chez les hommes ; affection cardiovasculaire ou cérébrovasculaire ; complications d'un diabète ; obésité ; affection pulmonaire chronique ; cancer ; insuffisance rénale chronique ; hypertension artérielle (1).

Le molnupiravir (Lagevrio°) est un antiviral annoncé en traitement oral chez des adultes atteints de covid-19 symptomatique depuis 5 jours au maximum, sans besoin d'oxygénothérapie, ayant au moins un facteur de risque de formes graves de covid-19 (2). Le 19 novembre 2021, L'Agence européenne du médicament (EMA) a émis un rapport et des conditions d'utilisation du molnupiravir dans cette situation, sur lesquels les États membres de l'Union européenne peuvent s'appuyer pour organiser un accès précoce à ce médicament, sans attendre une autorisation de mise sur le marché (AMM) (2).

Quelles sont les principales données de l'évaluation clinique du molnupiravir dans cette situation ? 

©Prescrire 1er mars 2022

• Texte complet : 

"Molnupiravir (Lagevrio°) et maladie covid-19 débutante sans signe de gravité. Pas de progrès démontré, y compris chez des patients non vaccinés à risque élevé d'aggravation" Rev Prescrire 2022 ; 42 (461) : 176. Réservé aux abonnés.

Je m'abonne à Prescrire

 

Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Pour en savoir plus :


 Covid-19 
Des informations fiables
et utiles se trouvent
dans Prescrire
Accès libre

 
À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >