prescrire.org > Tous les articles en Une > Les articles en Une depuis 2002 : 2022 > Bronchiolites : repérer les signes de gravité

Article en Une : Archives

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

2022 : 1 | 30 | 60 | 90 | 120

Bronchiolites : repérer les signes de gravité

En complément de l'examen clinique, la mesure de la saturation en oxygène (SpO2) du nourrisson grâce à un oxymètre de pouls adapté aux nourrissons contribue à guider la décision d'un transfert éventuel vers un service d'urgences.

Les bronchiolites sont des infections respiratoires le plus souvent virales qui touchent surtout les nourrissons. L'infection est en général bénigne, mais environ 1 % à 2 % des bronchiolites sont graves. En 2021, le National Institute for Health and Care Excellence (NICE) britannique a mis à jour son guide de pratique clinique sur la prise en charge des bronchiolites, en y détaillant de façon argumentée les signes cliniques de gravité et les situations qui justifient un transfert vers un service d'urgences, notamment : survenue d'apnée ; enfant paraissant "très malade" ; cyanose ; déshydratation ; difficultés respiratoires ; âge inférieur à 3 mois ; prématurité, immunodépression : maladie respiratoire chronique : maladie cardiaque congénitale ; difficultés de surveillance ; absence d'hôpital adapté à proximité.

Les recommandations du NICE sont globalement concordantes avec celles de la Haute autorité de santé (HAS) française, publiées en 2019. En outre, ce guide du NICE propose d'estimer la saturation en oxygène de l'hémoglobine du sang artériel (SpO2) avec un oxymètre de pouls au moyen d'un dispositif adapté aux nourrissons. En s'appuyant sur les résultats d'un essai randomisé, d'une étude de cohorte et sur des avis d'experts, la version 2021 de ce guide considère qu'une SpO2 inférieure à 92 % en air ambiant est un critère qui s'ajoute aux signes cliniques de gravité et aux situations conduisant à envisager un transfert vers l'hôpital.

Pour les soignants de premier recours, mesurer la SpO2 des nourrissons atteints de bronchiolite à l'aide d'un oxymètre de pouls adapté à leur âge est utile en complément de l'examen clinique pour guider la décision d'un éventuel transfert vers un service d'urgences.

©Prescrire 1er juillet 2022

• Texte complet : 

"Signes de gravité d'une bronchiolite" Rev Prescrire 2022 ; 42 (465) : 532. Réservé aux abonnés.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Voir aussi :

"Bronchiolite
chez les nourrissons :
pas de panique !"
Fiche Infos-Patients Prescrire
Pdf, réservé aux abonnés,
à remettre aux patients
 
"Bronchiolite du nourrisson :
repérer les signes de gravité
justifiant une hospitalisation"
(Novembre 2021)
Accès libre
 
"Bronchiolite chez un nourrisson"
Premiers Choix Prescrire
Pdf, réservé aux abonnés
 
"Bronchiolite sans signe
de gravité : des nourrissons
à surveiller"
(Novembre 2019)
Accès libre


À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >