prescrire.org > Tous les articles en Une > Les articles en Une depuis 2002 : 2022 > Santé mentale : l'aide des médiateurs de santé-pairs

Article en Une : Archives

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

2022 : 1 | 30 | 60 | 90 | 120

Santé mentale : l'aide des médiateurs de santé-pairs

L'intégration dans les équipes de santé mentale et de psychiatrie de médiateurs de santé-pairs, anciens patients ayant suivi une formation universitaire spécialisée, est un moyen supplémentaire pour enrichir les pratiques de soins psychiatriques.

Les médiateurs de santé-pairs, aussi appelés pairs-aidants en santé mentale, sont des personnes ayant eu des troubles psychiques qui font le choix d'utiliser leur expérience de la maladie et des traitements psychiatriques pour la mettre au service d'autres personnes, elles-mêmes atteintes de troubles psychiques. Cela participe à l'objectif du rétablissement, un concept qui va à l'encontre de l'enfermement dans la chronicité des troubles psychiques.

S'inspirant notamment de pratiques nord-américaines déployées depuis plusieurs décennies, le Centre collaborateur français de l'Organisation mondiale de la santé (Ccoms) de Lille a lancé une expérimentation pour faire reconnaître ces pratiques et en faire un métier. En 2012, les premiers médiateurs de santé-pairs intégrés dans des équipes françaises de soins psychiatriques ont suivi en parallèle un cursus conduisant à un diplôme d'université. L'évaluation de cette expérimentation a montré la faisabilité du projet tout en identifiant des difficultés, notamment d'intégration de plusieurs médiateurs de santé-pairs dans des équipes soignantes. Cela a amené un renforcement de l'accompagnement des équipes soignantes accueillant ces nouveaux professionnels. Parallèlement, le cursus s'est étoffé, permettant d'obtenir une licence en sciences sanitaires et sociales à partir de 2018.

En France, en 2022, plus d'une centaine de médiateurs de santé-pairs sont en poste dans des équipes soignantes psychiatriques, des structures médicosociales ou des associations. Leur position spécifique leur permet de développer des passerelles entre le langage des patients et celui des soignants. Passé les premiers tâtonnements, la greffe de ces nouvelles fonctions a pris. Avec l'objectif premier d'aider les patients à se rétablir, à récupérer des droits et un contrôle sur les décisions concernant leur vie. 

©Prescrire 1er août 2022

• Texte complet : 

"Santé mentale : l'expérimentation française des médiateurs de santé-pairs" Rev Prescrire 2022 ; 42 (466) : 617-621. Réservé aux abonnés.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Voir aussi :

"Médiation en santé :
l'émergence d'un métier"
Rev Prescrire 2018 ;
38 (420) : 779.
Pdf, réservé aux abonnés


À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >