prescrire.org > Tous les articles en Une > Les articles en Une depuis 2002 : 2022 > Agence européenne du médicament : échanges de courriers entre sa directrice et Prescrire

Article en Une : Archives

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

2022 : 1 | 30 | 60 | 90 | 120

Agence européenne du médicament : échanges de courriers entre sa directrice et Prescrire

Prescrire a publié une analyse critique très documentée de la politique de transparence de l'EMA, à partir de sa pratique de demandes de documents à l'Agence. Sa directrice a tenu à s'en défendre, et Prescrire lui répond à nouveau point par point.

Prescrire a publié en février 2022 une analyse intitulée "Agence européenne du médicament : une politique de transparence gâchée par trop de dysfonctionnements" qui relate, exemples à l'appui, les difficultés rencontrées par Prescrire pour obtenir de l'EMA divers documents, malgré l'engagement pris par celle-ci en 2011 de réformer sa politique de transparence. Prescrire estime que ces obstacles justifient une enquête officielle en vue de l'analyse de leurs causes et de l'adoption de mesures appropriées.

Une copie de cet article a été envoyée à Emer Cooke, directrice exécutive de l'EMA, ainsi qu'à la Commissaire européenne en charge de la santé, au Médiateur européen et à certains parlementaires européens.

En mai 2022, Emer Cooke a répondu à Prescrire : cette réponse est publiée et commentée dans le numéro Prescrire de septembre.

La directrice reconnaît que « la transparence est essentielle pour renforcer la confiance du public dans les décisions réglementaires et dans les médicaments mis sur le marché européen » et répond aux critiques de Prescrire de manière détaillée. Mais Prescrire rappelle que ce qui compte en pratique « est la possibilité d'obtenir de l'Agence les informations dont nous avons besoin pour rendre le meilleur service à nos abonnés et à leurs patients, dans des délais compatibles avec la qualité de l'information que nous publions ». Or les délais de réponse de l'EMA sont de plus en plus longs, alors que Prescrire demande le plus souvent des documents simples et de taille réduite, tels que des maquettes de conditionnements de médicaments, utiles à l'analyse de la qualité et la sécurité de ces derniers.

Élaboré par la Rédaction
©Prescrire 15 septembre 2022

• Texte complet : 

"Analyse de Prescrire sur la politique de transparence de l'EMA depuis 10 ans" Rev Prescrire 2022 ; 42 (467) : 707-710. Accès libre.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Voir aussi :

"Agence européenne
du médicament : une
politique de transparence
gâchée par trop de
dysfonctionnements"
Rev Prescrire 2022 ;
42 (460) : 136-146.
Pdf, réservé aux abonnés

"Agence européenne
du médicament :
trop d'opacité"
(Février 2022)
Accès libre


À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >