prescrire.org > Contenus abonnés > Infos-Patients Prescrire
Info-patients Prescrire

Infos-Patients Prescrire

Des fiches à partager avec les patients, pour une information fiable
sans subvention ni publicité.

Quoi de neuf en octobre 2022 ?

Allaitement : en cas de crevasse du mamelon

Une crevasse du mamelon est une blessure douloureuse qui saigne parfois. Les crevasses sont plus fréquentes au début de la période d'allaitement.

1er octobre 2022

Allaitement : en cas d'engorgement mammaire

L'engorgement mammaire est provoqué par l'accumulation de lait en général dans les 2 seins. Il survient soit peu après la naissance lors de la montée de lait, soit plus tard en cas d'accumulation de l'excès de lait.

1er octobre 2022

Bronchiolite chez les nourrissons : pas de panique !

La bronchiolite évolue le plus souvent spontanément vers la guérison. Il est important que l'enfant soit surveillé de près par son entourage afin de détecter une éventuelle aggravation. Un traitement simple, réalisable à domicile, aide à le soulager.

1er octobre 2022

Jambes sans repos : soulager sans médicament

Le syndrome des jambes sans repos est gênant mais sans gravité. Les traitements médicamenteux ont plus d'inconvénients que d'avantages : il est prudent de ne pas les utiliser.

1er octobre 2022

Les mycoses des ongles : ne pas en faire une maladie

Les mycoses des ongles ne sont pas graves. Les traitements locaux suffisent souvent. Les médicaments par voie orale font courir des risques graves, et sont rarement utiles.

1er octobre 2022

Mammographies de dépistage après l'âge de 50 ans

Le dépistage par mammographies vise à diminuer le risque de mourir d'un cancer du sein et à soigner les femmes de manière moins agressive. Mais chez les femmes âgées de 50 à 69 ans sans risque accru de cancer du sein, l'intérêt du dépistage systématique des cancers du sein par mammographies est incertain.

1er octobre 2022

Mammographies de dépistage avant l'âge de 50 ans : plus de risques que de bénéfices

Le dépistage par mammographies vise à diminuer le risque de mourir d'un cancer du sein, mais aussi à soigner les femmes de manière moins agressive, en particulier en enlevant moins souvent le sein en entier. Chez les femmes âgées de moins de 50 ans sans risque accru de cancer du sein, ces espoirs sont déçus.

1er octobre 2022

Toutes les fiches par situation

Pour retrouver facilement les fiches par situation : addictions, allaitement, allergies, appareil cardiovasculaire, appareil digestif, etc.