prescrire.org > Contenus abonnés > Infos-Patients Prescrire
Info-patients Prescrire

Infos-Patients Prescrire

Des fiches à partager avec les patients, pour une information fiable
sans subvention ni publicité.

Quoi de neuf en décembre 2020 ?

Attention aux tiques !

Les morsures de tiques, souvent indolores, transmettent parfois des maladies potentiellement graves. Mieux vaut savoir les prévenir.

1er décembre 2020

Bouffées de chaleur et sécheresse vaginale liées à la ménopause

Lors de la ménopause, les femmes gênées par des bouffées de chaleur, des sueurs nocturnes ou une sécheresse vaginale ont intérêt à privilégier des mesures autres que médicamenteuses.

1er décembre 2020

Choisir une plante pour mieux dormir

L'utilisation traditionnelle des vertus "calmantes" des plantes remonte à de nombreux siècles. Certaines plantes, en particulier la valériane, sont parfois utiles en cas de troubles mineurs du sommeil. D'autres s'avèrent toxiques.

1er décembre 2020

Crise de migraine pendant la grossesse

En cas de migraine pendant la grossesse, le paracétamol soulage souvent. Ne pas prendre d'anti-inflammatoire.

1er décembre 2020

Entorse de cheville

Porter une attelle aide à stabiliser la cheville et à reprendre des activités quotidiennes. Pour soulager la douleur : applications de glace et prise de paracétamol.

1er décembre 2020

La ménopause

La ménopause est la période de la vie des femmes qui marque l'arrêt définitif des règles et de la fécondité. Cette transition s'accompagne parfois d'une gêne plus ou moins marquée.

1er décembre 2020

Mieux dormir

Pour mieux dormir, quelques conseils simples et une méthode comportementale du "contrôle par le stimulus" sont les meilleurs choix.

1er décembre 2020

Que faire en cas de crise d'hémorroïdes

Lors d'une première crise, une consultation médicale est recommandée. Les traitements locaux suffisent le plus souvent.

1er décembre 2020

Réduire la transmission du virus du covid-19

Le virus responsable de la maladie covid-19 se transmet par des gouttelettes projetées par le nez et la bouche des personnes infectées et par les mains contaminées..

1er décembre 2020

Réussir l'arrêt d'une benzodiazépine

L'efficacité des benzodiazépines n'est que transitoire. Si on les utilise trop longtemps, elles font courir des risques sérieux. Pour les arrêter, réduire les doses progressivement avec l'aide d'un professionnel de santé.

1er décembre 2020

Soulager les crises de migraine

La plupart des crises de migraine sont soulagées par des mesures simples comme le repos et la prise ponctuelle de paracétamol, voire d'un anti-inflammatoire. Un antidouleur spécifique (un triptan), plus risqué, est à envisager seulement en cas d'échec.

1er décembre 2020

Soulager une crise d'hémorroïdes pendant la grossesse

Les crises d'hémorroïdes sont fréquentes pendant la grossesse. Une alimentation riche en fibres et un lubrifiant local suffisent souvent. En cas de douleurs, le paracétamol est le premier choix.

1er décembre 2020

Soulager une douleur récente du bas du dos

En cas de douleur lombaire récente sans gravité chez un adulte, il est préférable de maintenir une activité physique sans forcer. Appliquer de la chaleur et prendre du paracétamol aident à soulager.

1er décembre 2020

Vous avez des injections d'héparine

Quelques précautions sont nécessaires pour surveiller le traitement. Il est parfois possible de faire les injections soi-même.

1er décembre 2020

Vous prenez de l'apixaban, de l'édoxaban, ou du rivaroxaban : des précautions à connaître

La survenue de saignements importants est le principal risque de ces médicaments anticoagulants. Il est prudent de faire vérifier le fonctionnement des reins et du foie par une prise de sang, et d'éviter de les associer avec certains médicaments.

1er décembre 2020

Vous prenez du dabigatran : des précautions à connaître

La survenue de saignements importants est le principal risque du dabigatran, qui est un anticoagulant. Ouvrir ou mâcher les gélules augmente ce risque. Le fonctionnement des reins est à vérifier par une prise de sang. Certains médicaments augmentent le risque de saignement.

1er décembre 2020

Vous prenez un anticoagulant antivitamine K (AVK) : des précautions à connaître

De nombreux événements modifient l'effet des AVK. Il est utile de les connaître pour limiter le risque de saignement ou le risque de coagulation du sang.

1er décembre 2020

Vous prenez un anticoagulant antivitamine K (AVK) : surveiller le traitement

Effectuer des prises de sang régulièrement pour mesurer l'INR est utile afin d'évaluer l'effet du traitement sur la coagulation du sang, et si besoin adapter la dose d'AVK.

1er décembre 2020

Toutes les fiches par situation

Pour retrouver facilement les fiches par situation : addictions, allaitement, allergies, appareil cardiovasculaire, appareil digestif, etc.