prescrire.org > Dans l'actualité > Dans l'actualité > Association casirivimab + imdévimab (Ronapreve°) et maladie covid-19 débutante sans signe de gravité : peut-être utile chez des patients à risque élevé d'aggravation

Dans l'actualité

Le service "Dans l'actualité" de l'Application Prescrire aide les abonnés à se reporter à des textes Prescrire en lien avec certains faits d'actualité, pour partager avec les patients une information utile et fiable sur le sujet.

Association casirivimab + imdévimab (Ronapreve°) et maladie covid-19 débutante sans signe de gravité : peut-être utile chez des patients à risque élevé d'aggravation

covid Dans l'actualité  Depuis avril 2021, l'association casirivimab + imdévimab (Ronapreve°) est autorisée en France, dans le cadre d'une procédure d'accès précoce, en traitement d'une maladie covid-19 débutante sans signe de gravité chez certains patients à risque élevé d'aggravation. Dans cette situation, quels sont les effets connus de cette association d'anticorps monoclonaux ? (7 octobre 2021)

Le casirivimab et l'imdévimab sont des anticorps monoclonaux dirigés contre la protéine S du virus Sars-CoV-2. Fin septembre 2021, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a préconisé l'association casirivimab + imdévimab (Ronapreve°) chez les patients atteints d'une maladie covid-19 sans signe initial de gravité, mais à risque élevé d'aggravation avec hospitalisation... [Texte complet dans l'Application Prescrire]

©Prescrire 7 octobre2021

Dans l'actualité, un service de l'Application Prescrire
Le texte complet, avec l'ensemble de ses ressources documentaires,
est disponible dans la rubrique "Dans l'actualité"
de l'Application Prescrire.

  Pour bénéficier de l'Application Prescrire :
Je m'abonne à Prescrire avec son Application Je complète mon abonnement pour bénéficier de l'Application J'installe l'Application Prescrire


 > Tous les sujets "Dans l'actualité" 

Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter