Article en Une

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

Les 100 derniers :  1 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90

Essais cliniques : oui à leur enregistrement pour prévenir la manipulation des données

La description du protocole des essais cliniques dans des registres accessibles au public, avant leur mise en route, permet de mieux cerner ensuite la véritable balance bénéfices-risques des médicaments.

Nombre de personnes qui acceptent de participer à des essais cliniques le font dans l’intérêt de la collectivité, "pour faire avancer les connaissances médicales". Pourtant, en pratique, nombre d’essais cliniques portant sur des médicaments ne sont jamais publiés, surtout lorsqu’ils ne sont pas favorables à la firme finançant l’essai. Et les dernières années ont vu s’accumuler les preuves que les firmes pouvaient manipuler des résultats d’essais qui ne leur étaient pas favorables, notamment en modifiant à posteriori les objectifs initiaux de l’essai.
Pour lutter contre ces pratiques préjudiciables à la santé des patients et à la santé publique, il est préconisé de plus en plus que le protocole des essais cliniques soit décrit dans des registres accessibles au public, avant le début des essais. Les grandes revues médicales internationales n’acceptent désormais qu'à cette condition de publier des résultats d’essais cliniques. Dans son numéro de juillet, Prescrire salue cette évolution qui met un peu de transparence dans les essais cliniques.
Prescrire encourage les patients à n’accepter de participer à des essais que s’ils sont bien enregistrés dans un registre accessible au public, et qu’à condition d’avoir l’assurance que leurs résultats seront publiés.

©Prescrire 1er juillet 2008

"Registres d'essais cliniques : vers un meilleur accès aux données sur les traitements" Rev Prescrire 2008 ; 28 (297) : 536-541. Télécharger (pdf, 162 Ko).