prescrire.org > Tous les articles en Une > Les 100 derniers > Péricardite aiguë virale : stratégie diagnostique et thérapeutique

Article en Une

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

Les 100 derniers :  1 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90

Péricardite aiguë virale : stratégie diagnostique et thérapeutique

La plupart des péricardites aiguës supposées d'origine virale ont une évolution favorable sans traitement spécifique. Un traitement à domicile est possible quand l'hypothèse virale est retenue en confiance, et en l'absence de complications.

Une péricardite aiguë est une inflammation aiguë de l'enveloppe entourant le cœur appelée péricarde, avec ou sans présence de liquide dans la cavité péricardique. Dans les pays dits développés, environ 80 % à 90 % des péricardites aiguës sont sans cause identifiée et sont supposées d'origine virale.

Quand l'entretien et l'examen clinique font craindre des complications, un transport médicalisé du patient vers un hôpital est à organiser au plus vite avec l'aide du centre dédié aux urgences médicales (en France, le centre 15). Dans les autres situations, il est utile de recueillir rapidement un ensemble d'informations cliniques et paracliniques (biologie, ECG, échocardiographie et radiographie thoracique) pour exclure les autres causes de douleur thoracique notamment un syndrome coronarien aigu, et certaines situations qui justifient une hospitalisation. Pour cela, il est parfois utile d'adresser le patient aux urgences.

La plupart des péricardites aiguës supposées virales ont une évolution spontanée favorable. Une récurrence survient chez environ un tiers des patients. En l'absence de signe évocateur d'un épanchement péricardique important et de risque accru de complication, il est raisonnable de traiter le patient à domicile.

Le traitement associe le repos et un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) pour diminuer la douleur. L'ajout de colchicine (Colchicine Opiocalcium°) est une option, pour réduire le risque de récurrence, mais elle est à écarter quand la situation expose à une surdose.

©Prescrire 1er septembre 2019

"Péricardite aiguë supposée virale " Rev Prescrire 2019 ; 39 (431) : 672-679. (pdf, réservé aux abonnés)

Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

 
Lire le texte complet
Pdf, réservé aux abonnés

Voir aussi :

Agir face à un probable
syndrome coronarien aigu.
En attendant une unité
mobile hospitalière
Rev Prescrire 2019 ;
39 (429) : 515-522.
Pdf, réservé aux abonnés

AINS, dont l'aspirine
Interactions Médicamenteuses
Prescrire
Pdf, réservé aux abonnés

Colchicine
Interactions Médicamenteuses
Prescrire
Pdf, réservé aux abonnés