prescrire.org > Tous les articles en Une > Les 100 derniers > Déshydratation chez une personne âgée : potentiellement grave

Article en Une

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

Les 100 derniers :  1 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90

Déshydratation chez une personne âgée : potentiellement grave

En cas de déshydratation modérée chez une personne âgée, une réhydratation par voie orale doit être mise en place progressivement, mais sans attendre.

Une déshydratation est un trouble fréquent chez les personnes âgées. Elle est liée à une perte excessive d'eau par rapport aux apports quotidiens, accompagnée d'une perte d'électrolytes, en particulier de sodium. Une déshydratation est définie le plus souvent par une perte de poids d'au moins 3 % en moins d'une semaine, dans un contexte évocateur (par exemple une chaleur ambiante). Les symptômes de déshydratation chez une personne âgée sont peu sensibles et peu spécifiques, par exemple : diminution du volume des urines ; persistance du pli cutané ; sécheresse des muqueuses ; fatigue intense ; confusion. Les personnes âgées n'éprouvent pas toujours la soif.

La déshydratation expose à divers troubles : hypotensions orthostatiques avec risque de chute ; troubles cognitifs ; infections ; troubles salivaires ; constipations. Son évolution spontanée est potentiellement grave voire mortelle.

Une fièvre, des diarrhées, des vomissements, une température ambiante élevée ou la prise de certains médicaments sont les principales situations à risque accru de déshydratation. Parmi ces médicaments, on trouve les diurétiques et les laxatifs. Les psychotropes et les atropiniques altèrent la vigilance ou causent des confusions mentales et risquent de perturber l'hydratation spontanée. Les parasympathomimétiques, dont les anticholestérasiques utilisés dans la maladie d'Alzheimer, causent une sudation excessive qui aggrave le risque de déshydratation, notamment en cas de forte chaleur.

Le traitement d'une déshydratation modérée chez une personne âgée est à instaurer progressivement, mais sans attendre. Une réhydratation par voie orale est le premier choix. Une réhydratation par perfusion sous-cutanée est une alternative ou un complément, simple à réaliser à domicile ou en établissement de soins.

©Prescrire 1er août 2020

• Texte complet : 

"Premiers Choix Prescrire. Déshydratation modérée chez une personne âgée" Rev Prescrire 2020 ; 40 (442) : 607-610. Réservé aux abonnés.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Voir aussi :

"En cas de déshydratation
modérée d'une personne âgée"
Fiche Infos-Patients Prescrire 
Pdf, réservé aux abonnés,
à remettre aux patients


"Éviter le coup de chaleur"
Fiche Infos-Patients Prescrire 
Pdf, réservé aux abonnés,
à remettre aux patients


"Prévenir la déshydratation
d'une personne âgée"
Fiche Infos-Patients Prescrire 
Pdf, réservé aux abonnés,
à remettre aux patients


"Perfusion sous-cutanée :
avec quelles solutions ?"
Rev Prescrire 2018 ;
38 (412) : 155.
Pdf, réservé aux abonnés


À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >