prescrire.org > Tous les articles en Une > Les 100 derniers > Prescrire publie son bilan 2022 des médicaments à écarter des soins et à remplacer par de meilleures options

Article en Une

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

Les 100 derniers :  1 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90

Prescrire publie son bilan 2022 des médicaments à écarter des soins et à remplacer par de meilleures options

 MÉDICAMENTS À ÉCARTER 2022  Pour la dixième année consécutive, Prescrire publie un bilan "des médicaments à écarter pour mieux soigner". L'objectif est d'aider à choisir des soins de qualité, pour d'abord ne pas nuire aux patients et pour éviter des dégâts.


L'évaluation par Prescrire de la balance bénéfices-risques d'un médicament dans une situation donnée repose sur une procédure rigoureuse : recherche documentaire méthodique et vérifiable, détermination de critères d'efficacité qui comptent pour les patients, hiérarchisation des données scientifiques selon la solidité des preuves, comparaison versus traitement de référence (s'il existe), prise en compte des effets indésirables et de leur part d'inconnues.

Médicaments à écarterEn 2022, le bilan porte sur 105 médicaments (dont 89 commercialisés en France) analysés dans Prescrire durant onze ans, de 2010 à 2021, dont la balance bénéfices-risques est défavorable dans toutes les situations cliniques (sauf rares exceptions) dans lesquelles ils sont autorisés en France ou dans l'Union européenne.

Il s'agit :

  • de médicaments qui, compte tenu de la situation clinique, exposent à des risques disproportionnés par rapport aux bénéfices qu'ils apportent ;
     
  • de médicaments anciens dont l'utilisation est dépassée, car d'autres médicaments plus récents ont une balance bénéfices-risques plus favorable ;
     
  • de médicaments récents, dont la balance bénéfices-risques s'avère moins favorable que celle de médicaments plus anciens ;
     
  • de médicaments dont l'efficacité n'est pas prouvée au-delà de celle d'un placebo, et qui exposent à des effets indésirables particulièrement graves.

Le plus souvent, quand un traitement médicamenteux paraît souhaitable, d'autres options ont une meilleure balance bénéfices-risques que ces médicaments à écarter. Et dans certaines situations, l'option la plus prudente est de ne pas recourir à un médicament. 

 ACCÈS LIBRE  Le bilan 2022 des médicaments à écarter est disponible dans l'Application Prescrire, et en cliquant le bouton à droite
 Médicaments à écarter 

©Prescrire 1er décembre 2021

• Texte complet : 

"Pour mieux soigner, des médicaments à écarter : bilan 2022" Rev Prescrire 2021 ; 41 (458) : 935-947. Accès libre.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Filet
Je m'abonne à Prescrire