prescrire.org > Tous les articles en Une > Les 100 derniers > Dispositifs médicaux électroniques : circuit spécifique d'élimination des déchets

Article en Une

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

Les 100 derniers :  1 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90

Dispositifs médicaux électroniques : circuit spécifique d'élimination des déchets

En France, les déchets de soins à risque infectieux des patients en autotraitement, dont les déchets ayant une composante électrique ou électronique, sont à rapporter dans les pharmacies d'officine.

Depuis le 1er janvier 2022, une nouvelle filière spécifique d'élimination de certains déchets d'activités de soins à risque infectieux (dasri) est mise en place en France. Il s'agit des dasri issus des dispositifs médicaux perforants, comportant des éléments électroniques ou électriques, alias dasri-E, dans le cadre de l'administration de traitement ou de l'utilisation de tests de diagnostic par les patients eux-mêmes.

Plus précisément, la filière dasri-E concerne les « équipements nécessaires à l'injection d'un médicament ou au fonctionnement d'un dispositif médical perforant (…) dont l'utilisation conduit à la production de déchets d'équipements électriques ou électroniques présentant un risque infectieux (…) ou un caractère perforant (…) ». Sont concernés par exemple les éléments liés aux capteurs usagés de mesure du glucose interstitiel du système Dexcom G6° et les pompes à insuline sans tubulure extérieure Omnipod° et Omnipod Dash°, dites "pompes patchs". Les capteurs usagés des gammes Freestyle Libre° pour l'autosurveillance glycémiques sont les seuls dasri-E à disposer d'une collecte à part (par enveloppes courrier).

Les dasri-E ne doivent être éliminés ni dans les déchets ménagers, ni dans les conteneurs des autres déchets de soins à risque infectieux des patients en autotraitement (boîtes en plastique jaune à couvercle vert). Les patients doivent mettre les dasri-E dans des boîtes violettes spécifiques en carton portant la mention « DASRIe ».

Ces emballages sont gratuits pour les patients et pour les pharmaciens qui sont amenés à les distribuer. Une fois remplies, les boîtes violettes sont rapportées par les patients dans les lieux de collecte, notamment les officines, les pharmaciens d'officine étant tenus de participer à cette collecte depuis le 1er janvier 2022.

©Prescrire 1er juin 2022

• Texte complet : 

"Dasri électroniques (dasri-E) : une filière d'élimination spécifique pour certains déchets à risque infectieux" Rev Prescrire 2022 ; 42 (464) : 423-424. Réservé aux abonnés.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Voir aussi :

"Élimination des déchets
de soins perforants
des patients : sensibiliser
à l'utilisation de la filière
spécifique"
Rev Prescrire 2017 ;
37 (408) : 777-779.
Pdf, réservé aux abonnés

"Circuit d'élimination
des déchets perforants
des patients en France"
Rev Prescrire 2017 ;
37 (408) : 778.
Pdf, réservé aux abonnés

"Déchets de soins perforants
produits par les patients :
une filière d'élimination
spécifique"
Rev Prescrire 2013 ;
33 (359) : 699-702.
Pdf, réservé aux abonnés


À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >