prescrire.org > Tous les articles en Une > Les 100 derniers > Opioïdes au long cours : risque de caries

Article en Une

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

Les 100 derniers :  1 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90

Opioïdes au long cours : risque de caries

Les opioïdes exposent à des caries dentaires, y compris la buprénorphine (Subutex° ou autre). Il est dans l'intérêt des patients de veiller à leur hygiène dentaire.

En 2022, l'Agence étatsunienne du médicament (FDA) a ajouté les problèmes dentaires aux effets indésirables mentionnés dans les informations officielles des spécialités à base de buprénorphine, un opioïde, sous forme de comprimés à laisser fondre sous la langue (Subutex° ou autre).

Depuis la commercialisation de ce médicament, 305 observations de problèmes dentaires ont été enregistrées par la FDA, dont 131 graves. La plupart des patients prenaient la buprénorphine comme traitement de substitution d'une dépendance aux opioïdes, et 28 patients la prenaient comme antalgique. Dans 26 cas, le patient n'avait pas d'antécédent de trouble dentaire. La moitié des patients prenaient la buprénorphine sublinguale depuis moins de 2 ans, mais dans le cadre d'une substitution aux opioïdes, ce traitement intervenait après une prise prolongée de divers opioïdes qui exposent eux-mêmes à des caries. Dans un tiers des cas, plusieurs dents étaient affectées. Il s'agissait en général de caries, de fractures ou de pertes de dents.

Les opioïdes sont connus pour exposer à des caries dentaires, probablement en raison de la sécheresse buccale qu'ils causent. Par ailleurs, certains comprimés se dissolvent en bouche en 8 à 10 minutes, durée pendant laquelle ils restent au contact des dents. Ils contiennent souvent de l'acide citrique. L'acidité est un facteur de caries. La spécialité Actiq° à base de fentanyl en comprimé fixé à un bâtonnet, comme une sucette, contient en outre du glucose et du saccharose, autres facteurs connus de caries dentaires.

Les opioïdes exposent à des caries dentaires, y compris la buprénorphine. Il est utile d'en informer les patients qui utilisent des opioïdes au long cours, surtout quand il s'agit de formes buccales, afin qu'ils veillent à leur hygiène dentaire et mettent en place un suivi buccodentaire.

©Prescrire 1er juin 2022

• Texte complet : 

"Buprénorphine sublinguale : caries dentaires" Rev Prescrire 2022 ; 42 (464) : 429. Réservé aux abonnés.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >