prescrire.org > Tous les articles en Une > Les 100 derniers > Santé et bien-être : domaines à risque de dérives sectaires

Article en Une

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

Les 100 derniers :  1 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90

Santé et bien-être : domaines à risque de dérives sectaires

Certaines médecines dites complémentaires et alternatives, ainsi que le dévoiement de psychothérapies ou de techniques de développement personnel continuent de compter parmi les portes d'entrée d'influences sectaires.

La Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) française retient comme définition d'une dérive sectaire la mise en œuvre de « pressions ou de techniques ayant pour but ou pour effet de créer, de maintenir ou d'exploiter chez une personne un état de sujétion psychologique ou physique, à l'origine de dommages pour cette personne ou pour la société ».

En 2020, la Miviludes a enregistré environ 3 000 saisines, dont 38 % relevant de la santé. Jeûnes extrêmes, crudivorisme, néochamanisme, traitements psychothérapeutiques dévoyés ou pratiques de développement personnel problématiques : les sources potentielles de dérives sectaires sont nombreuses.

En 2020, le nombre de mineurs concernés par ces risques a plus que doublé par rapport aux années précédentes. Ils sont le plus souvent victimes des pratiques et croyances adoptées par leurs parents.

Des mouvements à risque de dérives sectaires ont saisi l'opportunité de la crise sanitaire liée à la pandémie de covid-19 pour accroître leur visibilité et leur audience sur internet et les réseaux sociaux, et ainsi toucher des personnes fragilisées par le contexte.

Le site internet de la Miviludes (derives-sectes.gouv.fr) fournit des informations pour reconnaître et se protéger des dérives sectaires.

Elle recommande aussi de contacter les associations suivantes pour obtenir une aide ou une orientation :

  • l'Union nationale des associations de défense des familles et de l'individu : www.unadfi.com ;
  • le Centre contre les manipulations mentales : www.ccmm.asso.fr ;
  • l'Institut national d'aide aux victimes et de médiation : www.france-victimes.fr ;
  • le Centre national d'accompagnement familial face à l'emprise sectaire : www.caffes.fr ;
  • Psychothérapie vigilance : www.psyvig.com

©Prescrire 1er août 2022

• Texte complet : 

"Santé et bien-être : domaines à risque de dérives sectaires" Rev Prescrire 2022 ; 42 (466) : 623-627. Réservé aux abonnés.

Je m'abonne à Prescrire

 

Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Voir aussi :

"La Miviludes, mission
de vigilance et de lutte
contre les dérives sectaires"
Rev Prescrire 2010 ;
30 (321) : 547.
Pdf, réservé aux abonnés

"Santé et dérives sectaires"
Rev Prescrire 2013 ;
33 (354) : 303.
Pdf, réservé aux abonnés

"Dérives sectaires et santé"
Rev Prescrire 2010 ;
30 (321) : 546-547 .
Pdf, réservé aux abonnés
 
"Rapport : sectes et santé"
Rev Prescrire 2003 ;
23 (237) : 223.
Pdf, réservé aux abonnés


À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >