prescrire.org > Tous les articles en Une > Les articles en Une depuis 2002 : 2020 > Effets indésirables des médicaments antitumoraux : souvent minimisés dans les comptes rendus d'essais cliniques

Article en Une : Archives

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

2020 : 1 | 30 | 60 | 90

Effets indésirables des médicaments antitumoraux : souvent minimisés dans les comptes rendus d'essais cliniques

Les effets indésirables survenus lors des essais cliniques sont souvent omis dans les publications, ou décrits de manière subjective.

Une équipe hospitalière en oncologie a analysé comment étaient rapportés les effets indésirables graves dans les publications de résultats des essais cliniques d'antitumoraux. Dans 5 revues importantes en cancérologie, cette équipe a recherché dans les articles des formulations rédactionnelles trop générales ou subjectives telles qu'effets indésirables « acceptables », « supportables », ou « tolérables ». De telles formulations ont été relevées dans 43 % des publications recensées, surtout dans les paragraphes "résumé", "conclusion" et "discussion". Ces formulations semblaient surtout viser à détourner l'attention ou à minimiser les effets indésirables des médicaments.

Parmi les 53 publications utilisant des formulations minimisant les effets indésirables, 14 n'ont pas rapporté les effets indésirables graves, 22 n'ont pas rapporté les événements indésirables mettant en jeu le pronostic vital et 2 n'ont pas rapporté les morts.

Dans les publications qui ont rapporté la fréquence des effets indésirables, la plupart des médicaments ont été décrits comme ayant un profil d'effets indésirables « favorable » ou « tolérable », alors que, par rapport aux patients sous placebo ou sous médicament de référence, les patients prenant le médicament testé ont eu davantage d'effets indésirables graves (30 essais sur 39), mettant en jeu le pronostic vital (26 sur 31) ou ayant causé la mort (34 sur 51).

Les descriptions des résultats d'essais cliniques dans les publications scientifiques sont souvent orientées, avec une minimisation des effets indésirables des traitements évalués. Le risque de sous-estimation est encore plus grand quand la lecture se limite à celle du résumé et de la conclusion.

©Prescrire 1er août 2020

• Texte complet : 

"Effets indésirables et résultats d'essais cliniques en cancérologie : des formulations trompeuses et des omissions" Rev Prescrire 2020 ; 40 (442) : 625-626. Réservé aux abonnés.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >