prescrire.org > Tous les articles en Une > Les articles en Une depuis 2002 : 2020 > Médicaments : tenir compte des alertes du passé

Article en Une : Archives

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

2020 : 1 | 30 | 60 | 90

Médicaments : tenir compte des alertes du passé

Dans le domaine du médicament, des parentés entre les substances sont souvent utiles à rechercher pour prévoir certains effets, favorables ou défavorables.

Le retrait du marché français de Mediator° (benfluorex) en 2009 doit beaucoup aux rapprochements faits avec des désastres du passé. Des soignants se sont souvenus des dégâts liés à d'autres amphétaminiques anorexigènes, l'aminorex dans les années 1960 et la dexfenfluramine (Isoméride°), proche de Mediator°, dans les années 1990. À l'inverse, l'amnésie des agences de régulation et des firmes expose les patients à des dégâts évitables.

En 2015, l'Agence étatsunienne du médicament (FDA) a rapporté des notifications de graves acidocétoses imputées aux hypoglycémiants du groupe des gliflozines, telle la dapagliflozine (Forxiga°), commercialisée en France en 2020 chez des patients diabétiques.

Cette annonce a semblé inattendue, alors qu'il s'agissait en fait d'un effet indésirable prévisible, à condition de se remémorer un savoir ancien. Des acidocétoses avaient en effet été rapportées pour la première fois en Allemagne il y a 125 ans avec la phlorizine, une substance naturelle qui a servi de modèle pour le développement des gliflozines. Des observations ont été décrites en langue anglaise à partir de 1914 dans des revues médicales très diffusées. Le sujet a été abordé lors de la première réunion annuelle de l'Association américaine du diabète, en 1941.

L'oubli du passé est-il dû à un manque de curiosité, de sagacité ou de méthode ? Ou plus prosaïquement à des difficultés d'accès aux archives les plus anciennes ? En tout cas, concernant les gliflozines, l'occasion d'utiliser une connaissance déjà établie a été manquée, d'une part lors du développement de ces médicaments par les firmes, et d'autre part lors de l'analyse de leur évaluation avant autorisation de mise sur le marché.

©Prescrire 1er août 2020

• Texte complet : 

"Devoir de mémoire" Rev Prescrire 2020 ; 40 (442) : 616. Accès libre.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Voir aussi :

Autour du procès Mediator° Dossier Prescrire 
Autour du procès Mediator°
Accès libre

"Dapagliflozine : pas de place
dans le diabète de type 1"
(Juillet 2020)
Accès libre

"Gliflozines : acidocétoses"
Rev Prescrire 2015 ;
35 (383) : 673.
Pdf, réservé aux abonnés

"Diéthylstilbestrol (DES) :
effets nocifs chez
les petits-enfants
des femmes traitées"
(Juillet 2016)
Accès libre

"Diéthylstilbestrol (DES) :
des dommages 30 ans plus tard"
(Septembre 2007)
Accès libre

"Thalidomide : une histoire
riche de rebondissements
et d'enseignements"
Rev Prescrire 2003 ;
23 (240) : 417.
Pdf, réservé aux abonnés

"Le thalidomide,
trente ans après"
Rev Prescrire 1991 ;
11 (108) : 303-304.
Pdf, réservé aux abonnés


À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >