prescrire.org > Tous les articles en Une > Les 100 derniers > Paracétamol : mieux savoir comment l'utiliser en sécurité

Article en Une

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

Les 100 derniers :  1 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90

Paracétamol : mieux savoir comment l'utiliser en sécurité

En France, 20 % des patients semblent ne pas connaître la toxicité à fortes doses du paracétamol, et environ 30 % le fait que l'alcool aggrave cette toxicité.

Le paracétamol est le médicament antalgique de premier choix dans les douleurs légères à modérées. Ses effets indésirables sont surtout liés à des surdoses qui exposent à des atteintes hépatiques graves et à des insuffisances rénales. Il est commercialisé seul ou associé avec d'autres substances, sous de nombreux noms commerciaux. Cela expose le patient à prendre à son insu plusieurs médicaments contenant du paracétamol, surtout quand le nom commercial détourne l'attention de la composition du médicament, comme dans le cas des gammes ombrelles.

Une étude sur les connaissances du grand public sur le paracétamol a été effectuée en France, en 2015-2016, auprès de 819 patients. En pratique, moins d'un patient sur 5 avait une connaissance globale suffisante sur le paracétamol. Seul un patient sur 7 connaissait le risque hépatique du paracétamol. 37 % des patients ne faisaient pas le lien entre une surdose et des conséquences graves et irréversibles sur l'état de santé, et 34 % ne savaient pas que l'alcool augmentait la toxicité hépatique du paracétamol.

Environ 2 patients sur 10 ont donné des réponses qui montraient qu'ils n'étaient pas à l'abri d'une surdose involontaire, du fait de leur méconnaissance de la toxicité du paracétamol à fortes doses.

Les patients ont intérêt à être bien informés de la toxicité hépatique du paracétamol et de l'importance de ne pas dépasser la dose et de respecter les intervalles entre les prises : en général, chez l'adulte et chez l'enfant à partir de 50 kg, la posologie est de 500 mg à 1 gramme par prise, toutes les 4 à 6 heures, sans dépasser 4 grammes par 24 heures. Chez certains patients, en cas notamment d'atteinte hépatique, de consommation importante d'alcool ou de malnutrition, la dose maximale de paracétamol ne doit pas dépasser 3 grammes par jour chez un adulte.

©Prescrire 1er mai 2019

"Paracétamol : des risques trop peu connus des patients" Rev Prescrire 2019 ; 39 (427) : 382-383. (pdf, réservé aux abonnés)

Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter

 

Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

 
Lire le texte complet
Pdf, réservé aux abonnés

Voir aussi :

Substance(s) : paracétamol
Interactions Médicamenteuses
Prescrire
Pdf, réservé aux abonnés

Douleur ou fièvre
chez les enfants : préférer
le paracétamol
Fiche Infos-Patients Prescrire
Pdf, réservé aux abonnés,
à remettre aux patients


Bien utiliser le paracétamol
Fiches Infos-Patients Prescrire
Pdf, réservé aux abonnés,
à remettre aux patients


Paracétamol : attention
aux accidents avec les enfants
(Juin 2012)
Accès libre

Fièvre de l'enfant :
le paracétamol seul
est le traitement de référence
(Juillet 2009)
Accès libre