prescrire.org > Tous les articles en Une > Les 100 derniers > Prise de plusieurs médicaments en même temps : tenir compte du risque d'interactions

Article en Une

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

Les 100 derniers :  1 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90

Prise de plusieurs médicaments en même temps : tenir compte du risque d'interactions

Une prise de plusieurs médicaments en même temps conduit souvent à modifier les effets désirés ou indésirables d'au moins un de ces médicaments. Deux exemples concernant des médicaments d'usage courant : sels de potassium par voie orale et médicaments ayant un effet atropinique ; clopidogrel et inhibiteur de la pompe à protons.

Utilisés dans le traitement des hypokaliémies, les sels de potassium par voie orale (Diffu K° ou autre) ont des effets irritants digestifs connus. Selon les résultats d'une étude, la prise concomitante d'un sel de potassium par voie orale avec un médicament ayant un effet atropinique augmente de façon statistiquement significative le risque de saignements digestifs. Le ralentissement du transit gastrique induit par les médicaments atropiniques allonge le temps de contact du sel de potassium avec la muqueuse gastrique. Les médicaments atropiniques sont très nombreux. Pour certains, les effets atropiniques sont recherchés, par exemple la solifénacine (Vesicare° ou autre) ou l'oxybutynine (Ditropan° ou autre) dans l'incontinence urinaire. Pour d'autres, les effets atropiniques sont indésirables. C'est le cas de nombreux neuroleptiques et de la plupart des antihistaminiques H1.

Autre exemple. Des analyses a posteriori d'essais cliniques et des données épidémiologiques montrent que chez des patients traités par clopidogrel (Plavix° ou autre), un antiagrégant plaquettaire, associer un inhibiteur de la pompe à protons (IPP), tel que l'oméprazole (Mopral° ou autre) augmente la fréquence des accidents cardiovasculaires, ainsi que la mortalité toutes causes confondues. Ce qui remet en cause l'utilisation systématique d'un IPP en prévention des saignements digestifs liés à l'effet antiagrégant, notamment du clopidogrel.

Certains effets indésirables par interaction médicamenteuse sont prévisibles, et donc souvent évitables, à condition de se pencher sur le profil d'effets des médicaments associés et d'en tenir compte.

©Prescrire 1er octobre 2021

• Textes complets :

"Sels de potassium + médicament atropinique : hémorragies digestives" Rev Prescrire 2021 ; 41 (456) : 749. Réservé aux abonnés.

"Clopidogrel + Inhibiteurs de la pompe à protons : mortalité plus grande" Rev Prescrire 2021 ; 41 (456) : 751-753. Réservé aux abonnés.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >