prescrire.org > Covid-19 > Covid-19 > Covid-19 : retards dans d'autres soins

Covid-19

Des informations fiables et utiles


Présentées par ordre chronologique inverse : Année 2022

 

Covid-19 : retards dans d'autres soins

covid Covid-19  En 2020 et 2021, plus de 5 millions de morts dans le monde ont été imputées à la pandémie de covid-19. Mais, en prenant en compte les cas non répertoriés et les morts dues à l'impact sur d'autres soins, les estimations vont du double au quadruple.

On estime qu'entre début 2020 et début 2022, la pandémie de covid-19 a entraîné directement la mort d'au moins 5 millions de personnes dans le monde. Mais les mesures de lutte contre la pandémie ont par ailleurs dégradé la qualité des soins pour d'autres maladies.

En France, le nombre de séjours hospitaliers hors covid-19 a baissé de 13 % entre 2019 et 2020. Une baisse des hospitalisations a ainsi été notée pour les maladies de l'appareil circulatoire, notamment les accidents vasculaires cérébraux et les infarctus du myocarde. Les séjours en chirurgie ont diminué davantage encore, autour de 15 % entre 2019 et 2020. Une étude a montré une baisse importante des interventions chirurgicales impliquant des dispositifs médicaux implantables au cours de l'année 2020 et entre janvier et avril 2021, par rapport à l'attendu. Les raisons sont multiples : difficultés de déplacement pendant le confinement, peur des patients d'être contaminés à l'hôpital, déprogrammation d'interventions, manque de lits et de médicaments, épuisement des soignants.

Le même constat a été fait dans de très nombreux pays, avec des conséquences parfois plus préoccupantes encore. Une synthèse de dizaines d'études montre ainsi par exemple des diminutions des diagnostics et des chirurgies de cancers entre 2019 et 2020. La pandémie anettement dégradé la santé mentale de nombreuses personnes, tout en diminuant l'offre de soins spécifiques dans de très nombreux pays. Dans certains pays démunis, les programmes de lutte contre la tuberculose, le sida, le paludisme et la vaccination des enfants ont été désorganisés, avec des dégâts prévisibles à moyen terme. L'espérance de vie a baissé dans de nombreux pays en 2020.

En 2020 et 2021, plus de 5 millions de morts dans le monde ont été imputées directement à la pandémie de covid-19. Mais, en prenant en compte les cas non répertoriés et les morts indirectes dues à l'impact sur d'autres soins, les estimations du nombre de morts vont du double au quadruple. Éviter des morts indirectes : un argument de plus en faveur des gestes barrières et d'une large vaccination anti-covid-19.

©Prescrire 1er mai 2022

• Texte complet : 

"Covid-19 : retards dans d'autres soins" Rev Prescrire 2022 ; 42 (463) : 374. Accès libre.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Voir aussi :

 COVID-19 
Des informations fiables
et utiles se trouvent
dans Prescrire
Accès libre

De nombreux autres
textes en indiquant
"Covid-19 (affection Sars-CoV-2)"
dans le moteur de recherche
> Rechercher dans Prescrire

À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >